Hülkenberg - Force India peut maintenir son niveau

partages
commentaires
Hülkenberg - Force India peut maintenir son niveau
28 avr. 2014 à 09:30

En sécurisant durant l’hiver le retour de Nico Hülkenberg, pourtant convoité par Ferrari et Lotus, Force India a réalisé la belle affaire et se félicite déjà des résultats enregistrés par le jeune Allemand

En sécurisant durant l’hiver le retour de Nico Hülkenberg, pourtant convoité par Ferrari et Lotus, Force India a réalisé la belle affaire et se félicite déjà des résultats enregistrés par le jeune Allemand.

Certes, le premier podium 2014 de l’équipe a été signé par Sergio Pérez, mais Hülkenberg a collecté 36 des 54 unités inscrites par le team, et s’offre le luxe de revenir en Europe à la quatrième position du championnat pilotes, devant, entre autres, les deux pilotes Red Bull et McLaren.

« L’équipe a travaillé extrêmement dur pendant l’hiver et a produit une super voiture », salue Hülkenberg, qui a eu besoin de moins de temps à s’adapter au team que lors de son passage éclair chez Sauber. « Nous avons aussi un solide partenaire moteur en Mercedes, et on dirait qu’on a bien utilisé notre opportunité ».

« Les autos sont très différentes, mais le défi en tant que pilote reste le même. Nous avons de nouvelles règles aéro cette année et les moteurs V6, rendant les voitures différentes en termes de look et leur donnant aussi un bruit différent », décrit-il dans le journal Economic Times.



Même s'il se trouvait dans un autre team l'an dernier et qu'il n'a pu suivre le développement du programme de conception de l'auto 2014, Hülkenberg a tout de même activement participé au déverminage de celle-ci et à son optimisation avant les premières courses de la saison.

« Le principal travail de développement pour le pilote se déroule durant les essais hivernaux. Il est important de piloter de façon constante pour évaluer les changements apportés à la voiture. Il faut être très précis du côté du retour technique et communiquer autant d’informations que possible. Il faut également expliquer ce qui rend la voiture plus facile à piloter, tout en la rendant plus rapide. On doit détailler ce qui rend la voiture plus facile à piloter, tout en la rendant plus rapide ».



Désormais, le mot d'ordre est "développement", et il sera fascinant de voir à quel point Force India, avec des ressources inférieures à celles des top teams, parviendra ou non à maintenir le rythme.

« Au début de l’année, l’équipe disait qu’elle voulait progresser par rapport à l’an dernier, et ça se passe selon le plan jusqu’à présent. Nous avons 54 points après nos quatre premières courses et sommes en troisième place du championnat par équipes. Oui, il reste un long chemin, mais nous pensons pouvoir maintenir notre niveau ».

C’est juste derrière Fernando Alonso qu’évolue désormais Hülkenberg au championnat du monde des pilotes. L’Allemand sait que la Scuderia n’a nullement l’intention de rester statique et reste réservé concernant ses chances de se maintenir à la hauteur de l’Espagnol au fil de la saison. « C’est impossible à dire. Ferrari est forte, et Fernando m’a battu sur trois des quatre courses, donc ce sera une rude bataille que de l’attraper » !

Un objectif raisonnable

reste donc de monter sur le podium cette année

. Les efforts sont sans relâche ces jours-ci. Tous les teams travaillent dur sur les évolutions importantes arrivant pour Barcelone, et disposent encore de temps pour trouver de nouvelles solutions et mener le programme de développement. Force India ne fait pas exception à la règle.

« L’usine travaille dur pour amener plus de performance à l’auto. Nous avions des pièces aéro à Shanghai et le plan est d’en amener plus à Barcelone ».



Pour le reste, l'entente avec Pérez, lui aussi affamé et désireux de faire avancer le team dans la bonne direction, ne peut représenter qu'une émulation positive.

« Je me suis toujours bien entendu avec mes équipiers, et ce n’est pas différent avec Sergio. Nous ne passons pas de temps ensemble en dehors de la piste, mais nous travaillons bien ensemble sur les circuits ».

Mercedes reste la référence absolue, et de l’avis de l’Allemand, la firme à l’Etoile détient la main sur cette saison.

« Ils étaient les favoris en avant-saison et il semble qu’ils aient un grand avantage. Je suis sûr que les autres équipes vont se rapprocher, et on l’a déjà vu ; mais Mercedes a déjà une grande avance en termes de points. Il sera difficile de les rattraper ».

Prochain article Formule 1
Julien Fébreau au Mans : du micro à la gagne en Mitjet

Article précédent

Julien Fébreau au Mans : du micro à la gagne en Mitjet

Article suivant

Une deuxième journée positive pour de Silvestro

Une deuxième journée positive pour de Silvestro

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Nico Hülkenberg , Sergio Pérez
Équipes Ferrari Boutique , Mercedes , Sauber , McLaren , Force India
Type d'article Actualités