Hülkenberg : Le sable peut poser problème à Bahreïn

Même s’il n’a pas inscrit de points à Shanghai, Nico Hülkenberg estime qu’il a pu démontrer en course que sa monoplace avait le rythme pour finir dans les points

Même s’il n’a pas inscrit de points à Shanghai, Nico Hülkenberg estime qu’il a pu démontrer en course que sa monoplace avait le rythme pour finir dans les points.

"Je crois que nous avons démontré en Chine que nous avions un bon rythme en course et plus particulièrement pendant la troisième partie de celle-ci, lorsque je suis revenu sur le peloton. Cependant, je revenais de loin après un mauvais premier relais," a déclaré Hülkenberg.

"Je n’ai pas pris un bon départ et ai dû m’arrêter pour changer l’aileron avant, ce qui m’a coûté beaucoup de temps. Après ça, j’ai passé une grande partie de la course avec la Toro Rosso de Vergne."

Le circuit de Sakhir est situé au beau milieu du désert d’Arabie et selon la direction du vent, le sable peut devenir un problème selon Hülkenberg, qui a effectué ses débuts en F1 sur ce tracé en 2010.

"J’apprécie le circuit, qui comporte quelques virages techniques comme le neuvième et dixième. Il est dans le désert et le sable peut poser quelques problèmes, mais cela dépend surtout de la force et de la direction du vent," a ajouté Hülkenberg.

Le Champion 2009 de GP2 Series nous explique comment faire un bon tour à Sakhir : "Je crois que le secret pour faire un bon tour là-bas est qu'il ne faut pas être trop agressif dans les zones de freinages, car il faut garder une bonne vitesse en milieu de courbe et ensuite rapidement accélérer afin d’avoir une bonne vitesse de pointe dans les lignes droites. Les dépassements sont possibles, surtout au freinage du premier virage lorsque vous avez réussi à profiter d’une bonne aspiration dans la ligne droite."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités