Kubica : "Une connexion particulière avec Renault"

Robert Kubica, nouveau pilote titulaire numéro 1 du Renault F1 Team, répond aux questions avant la présentation de la Renault R30, prévue ce dimanche à Valencia

Robert Kubica, nouveau pilote titulaire numéro 1 du Renault F1 Team, répond aux questions avant la présentation de la Renault R30, prévue ce dimanche à Valencia. Il parle de son histoire avec Renault et évoque sa saison et ses objectifs. Il espère également que "la voiture sera facile à piloter".


Robert, vous avez eu une association avec Renault tout au long de votre carrière. Aujourd’hui, vous êtes pilote officiel du Renault F1 Team. Que ressentez-vous ?


"Je suis très heureux car, comme vous le dites, j’ai déjà une longue histoire en commun avec Renault. En fait, j’ai débuté ma carrière en Formule Renault en 2001. J’ai ensuite remporté les World Series by Renault en 2005. Cette victoire m’a donné l’opportunité de faire des essais avec le Renault F1 Team, ce qui m’a ensuite permis de faire mes débuts en Formule Un. Après avoir piloté pour BMW Sauber, je suis content d’être de retour chez Renault, une équipe avec laquelle j’ai déjà de bons souvenirs. Je connais déjà pas mal de personnes au sein du team. Cet hiver, j’ai également pu constater à quel point tout le monde est motivé et souhaite améliorer le niveau de compétitivité de l’équipe afin de revenir au premier plan."


Vous avez suivi le développement de la nouvelle voiture, la R30, de très près cet hiver. Quelles sont vos premières impressions ?


"La R30 est une monoplace plus longue que la R29. Avec l’interdiction de ravitailler, le réservoir est à présent plus imposant et cela a eu un impact sur le design de la voiture. La voiture 2009 n’était pas assez compétitive, je veux donc rester réaliste car je sais qu’il nous faut faire un pas en avant assez conséquent si nous voulons nous battre en haut de la hiérarchie. Néanmoins, cela fait maintenant pas mal de temps que l’équipe se concentre sur le développement de la monoplace 2010, et je suis certain que nous sommes sur la bonne voie. Si nous débutons l’année en milieu de peloton, je suis sur que nous pourrons rattraper les autres durant la saison."


Renault est seulement votre deuxième équipe en Formule Un. C’est donc un nouveau challenge et vous devez être très motivé ?


"Absolument ! Je suis encore relativement nouveau en Formule Un et j’ai hâte de rencontrer de nouvelles personnes et d’apprendre à connaitre le fonctionnement d’une autre structure. Comme je l’ai déjà dit, j’ai une connexion très particulière avec l’équipe Renault et j’aime son approche de la course. Il y règne une bonne ambiance, assez détendue, et les gens sont très ouverts. L’équipe sait comment gagner. Je me sens donc très en confiance dans cet environnement."


L’interdiction de ravitailler et l’introduction de pneumatiques plus étroits à l’avant auront-ils un impact significatif sur la course ?


"Je ne pense pas qu’ils auront un impact majeur sur la course à proprement parler. Mais ces nouveautés ont un impact sur la voiture. On pourra, par exemple, observer une différence énorme entre les chronos de qualifications et ceux du début de course. Chargée en essence, la voiture pèsera 150kg de plus et cela aura une influence importante sur le pilotage, surtout lors des freinages. Concernant les pneumatiques plus étroits, il faudra bien faire attention de ne pas les user trop rapidement. Il sera aussi nécessaire d’ajuster la mise au point en attachant une importance toute particulière à la répartition des masses."


Quels sont vos objectifs pour 2010 ?


"Il m’est difficile de répondre à cette question. Si je me base sur mon expérience personnelle, il est toujours très difficile de savoir ce que l’on peut attendre avant que la saison ne débute réellement. Tellement de choses peuvent changer très rapidement, surtout durant la période hivernale ! Je me souviens qu’en 2008, chez Sauber, la voiture n’avait pas répondu à nos attentes en début de saison mais qu’un mois après, les choses avaient changé et j’ai réalisé la pole position à Bahreïn. Alors, vous voyez, les choses peuvent évoluer rapidement et c’est la raison pour laquelle il est difficile de décrire précisément mes objectifs aujourd’hui. J’espère seulement que la voiture sera facile à piloter car le nouveau règlement favorisera les voitures qui ne sont pas trop sensibles : il faut une voiture qui soit constante dans son comportement, quelles que soient les conditions."

[Communiqué de presse Renault F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Équipes Sauber
Type d'article Actualités