Leclerc : "Un week-end très difficile" avec Bianchi à l'esprit

partages
commentaires
Leclerc :
Par : Basile Davoine
4 oct. 2018 à 07:56

Charles Leclerc va rouler pour la première fois de sa carrière à Suzuka ce week-end. Un tracé qui avait coûté la vie à son mentor, Jules Bianchi.

Marcus Ericsson, Sauber, Charles Leclerc, Sauber, Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team, marchent sur la piste
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber F1 Team
Charles Leclerc, Sauber C37

Pour son premier Grand Prix du Japon, Charles Leclerc ne cache pas l'émotion qu'il va devoir gérer. Se rendre à Suzuka fait inévitablement résonner le souvenir de Jules Bianchi, quatre ans après le terrible accident dont avait été victime le Français au volant de sa Manor, avant de décéder neuf mois plus tard.

Interview :

La proximité entre Leclerc et Bianchi, qui était son mentor afin de lancer sa carrière en sport automobile, ne peut pas laisser le pilote Sauber insensible. Ce jeudi, en marge de la traditionnelle reconnaissance de la piste, passer près des lieux de l'accident est devenu un moment à part.

"C'est évidemment un week-end très difficile", admet Charles Leclerc. "Jules m'a énormément aidé pour arriver jusqu'ici, bien plus que sur le pur aspect pilotage. C'était un membre important de la famille. Je ne suis jamais venu au Japon auparavant, la reconnaissance de la piste ce matin était assez émouvante. Mais d'un autre côté, je dois vraiment me concentrer sur ce week-end pour essayer de faire le meilleur travail possible. Même si c'est un week-end difficile."

Lire aussi :

En deux ans, Charles Leclerc a perdu les deux personnes essentielles dans son parcours vers la F1, puisqu'après la disparition de Bianchi en 2015, c'est son père, Hervé, qui est décédé en 2017. Le futur pilote Ferrari porte toujours sur son casque la mention JB17, tandis qu'il a utilisé cette année son "joker" casque pour honorer la mémoire de son père à Monaco. En 2019, il souhaiterait utiliser un casque spécial à Monaco et à Suzuka.

"Je pense vraiment à faire quelque chose l'année prochaine [pour Jules Bianchi], avec un casque, mais il y a cette règle qui dit que l'on ne peut utiliser qu'un seul casque spécial", précise Leclerc. "Cette année, je l'ai fait pour mon père. L'année prochaine, j'ai une idée pour faire quelque chose, un casque divisé de chaque côté : un pour Jules, l'autre pour mon père. Pour cette année, je n'aurai rien de particulier si ce n'est le fait d'essayer de faire en sorte que le public se souvienne le plus possible de lui."

Prochain article Formule 1
Combien a dépensé Mercedes F1 en 2017 ?

Article précédent

Combien a dépensé Mercedes F1 en 2017 ?

Article suivant

Vettel : "Ferrari ne s'est pas perdu en chemin"

Vettel : "Ferrari ne s'est pas perdu en chemin"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Catégorie Jeudi
Pilotes Jules Bianchi , Charles Leclerc
Auteur Basile Davoine
Type d'article Preview