Les pneus dicteront la course en Inde

En Inde, la plupart des monoplaces, à l’exception des Caterham et des Marussia, a débuté la Q1 avec le mélange medium, par une température ambiante de 30°C (39°C en piste)

En Inde, la plupart des monoplaces, à l’exception des Caterham et des Marussia, a débuté la Q1 avec le mélange medium, par une température ambiante de 30°C (39°C en piste).

La majorité des pilotes est ensuite passée aux tendres, la Sauber d’Esteban Gutierrez étant la première à s’afficher en haut des moniteurs de temps avec le P Zero Jaune. La McLaren de Jenson Button a bouclé la Q1 en tête, tandis que Vettel se montrait le plus rapide des pilotes restés en medium, avec le 11ème temps. Le seul pilote à n’avoir tenté de passer en Q2 qu’avec le pneu medium fut Romain Grosjean (Lotus). Mal lui en a pris, puisqu’il ne s’est pas qualifié pour la seconde partie de la séance.

En Q2, tous les pilotes, à l’exception de Nico Hülkenberg (Sauber) et de Daniel Ricciardo (Toro Rosso) ont utilisé les pneus tendres. Vettel fut une nouvelle fois le plus rapide, tandis que Button passa en Q3 avec un train de tendres usés, et en améliorant malgré tout son meilleur chrono de la Q1 avec les mêmes pneus.

On assista à différentes stratégies en Q3 : Button, Webber (Red Bull) et Alonso (Ferrari) ont ainsi débuté la séance en pneu medium, tandis que Vettel et les deux pilotes Mercedes faisaient le choix de se lancer en composé tendre. Le premier run de Vettel fut le bon pour signer le temps de la pole position, tandis que son coéquipier Mark Webber se classait meilleur pilote en medium, avec la quatrième position sur la grille dans les ultimes instants. Alonso et les deux McLaren partiront demain avec les pneus mediums.

Dans la matinée, les derniers essais libres ne durèrent que 40 minutes suite à un délai, en raison de problèmes de visibilité. Vettel signa le meilleur temps en pneu tendre, tournant plus vite que son coéquipier de près d’une demi-seconde au tour. Il s’est par la suite concentré sur de longs relais avec les mêmes pneus (et une grande charge de carburant) pour préparer la course.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, estime que la course tournera essentiellement autour de la stratégie pneumatique demain, même si la lecture globale reste difficile pour l'heure, avec de nombreux paris audacieux chez les top teams.

Avec une différence d’environ une seconde entre les deux mélanges, la stratégie ne pouvait qu’être importante pour le résultat des qualifications”, décrit Hembery. “Cela dit, les pilotes ont dû trouver un équilibre entre la vitesse additionnelle du mélange tendre, et l’endurance accrue du mélange médium en course au moment de définir la stratégie globale. Comparativement à hier, la piste a encore évolué, avec plus de dépôt de gomme en piste, ce qui engendre des paramètres de calcul additionnels”.

On a vu en Q3 une grande variété de stratégies adoptées, de nombreuses équipes alternant leur stratégie sur les deux voitures pour couvrir toutes les possibilités.

Le pneu tendre ne pouvant durer que 15 tours maximum et le medium pouvant faire 30 ou 35 tours, nous nous attendons à deux ou trois arrêts”, ajoute Hembery, omettant de préciser que les équipes estiment que la performance du tendre n'est valable que sur 5 boucles au maximum (avec peu de carburant). “Les pilotes partant en medium pourront bien entendu tirer parti d’un premier relais plus long. Selon nos calculs, cela devrait être très serré, comme toute l’année, et montrer comment différentes possibilités de stratégies pneumatiques donnent une autre dimension à la course”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Mark Webber , Nico Hülkenberg , Romain Grosjean , Daniel Ricciardo , Esteban Gutiérrez
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités