Hamilton : "Le championnat des constructeurs est le plus important"

S'il lutte pour un historique huitième titre des pilotes, Lewis Hamilton ne perd pas de vue l'importance du championnat des constructeurs.

Hamilton : "Le championnat des constructeurs est le plus important"

Le titre mondial de Formule 1 est le rêve de tout pilote, et Lewis Hamilton a l'opportunité d'écrire l'Histoire cette saison puisqu'un nouveau sacre serait son huitième et ferait de lui l'unique détenteur du record face aux sept couronnes de Michael Schumacher. Les projecteurs sont souvent braqués sur le championnat des pilotes tandis que celui des constructeurs reste dans l'ombre, mais Hamilton est bien conscient de l'importance du second, notamment quant à l'attribution des primes de fin d'année.

Si l'Anglais accuse 21 points de retard sur le leader Max Verstappen après les Qualifs Sprint du Grand Prix de São Paulo, l'écart est encore plus serré chez les constructeurs puisque deux unités seulement séparent Mercedes et Red Bull à l'issue de l'épreuve du samedi.

"Pour être vraiment honnête, je ne pense pas à moi", confiait Hamilton à Sky Sports F1 après les qualifications, avant que Mercedes ne grappille un point sur Red Bull lors des Qualifs Sprint. "Je viens de me rendre compte que nous n'avions plus qu'un point d'avance au championnat des constructeurs, et c'est vraiment le plus important. Bien sûr, je veux gagner… Je sais que je veux gagner le championnat des pilotes, évidemment. Mais celui des équipes est si important pour le développement, avec les primes que l'on reçoit, pour toutes les personnes qui travaillent à l'usine. Il ne s'agit pas que d'une personne, il s'agit de tout le monde !"

"Les coéquipiers doivent vraiment travailler ensemble pour assurer que nous triomphions. Remporter au moins l'un des championnats est la clé. Et si nous ne gagnons pas le championnat des pilotes, nous voulons au moins pouvoir réussir pour l'équipe et gagner celui des constructeurs. Je travaille dans ce sens. Mais ça devient dur. Et vous savez, Valtteri [Bottas] n'a pas eu de chance du tout de se faire sortir par la McLaren dans la dernière course [à Mexico, ndlr]. Il en reste quatre, et je garde espoir que nous leur donnions du fil à retordre."

Le pilote Mercedes est en tout cas impressionné par les résultats obtenus par les Flèches d'Argent alors que Red Bull s'est montré dominateur sur de nombreux circuits. "Je pense que les gens ne se rendent pas compte à quel point nous nous sommes bien débrouillés vu le rythme qu'ils ont depuis le premier jour", a affirmé Hamilton.

"Il y a eu les difficultés que nous avons eues en essais avant la saison, puis nous avons gagné cette première course de justesse. Et il y a eu quelques courses où je pense qu'ils n'ont pas optimisé les choses et ont probablement commis plus d'erreurs qu'ils ne l'auraient voulu. Je pense que nous avons fait du très bon travail, mais en fin de compte, nous ne sommes pas aussi rapides qu'eux la plupart du temps."

partages
commentaires
La grille de départ du Grand Prix de São Paulo
Article précédent

La grille de départ du Grand Prix de São Paulo

Article suivant

Nico Hülkenberg, si proche et pourtant si loin

Nico Hülkenberg, si proche et pourtant si loin
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021