Lopez : "La confusion est le sentiment qui règne"

Le Grand Prix du Brésil s'est déroulé dans un paddock à l'atmosphère particulière ce week-end, sur fond de discussions politiques sur l'avenir de la F1 et son économie

Le Grand Prix du Brésil s'est déroulé dans un paddock à l'atmosphère particulière ce week-end, sur fond de discussions politiques sur l'avenir de la F1 et son économie. De nombreuses réunions ont eu lieu, notamment avec les directeurs d'équipe, alors que le plateau était une nouvelle fois composé de 18 monoplaces seulement. La chute des écuries Caterham et Marussia se précise chaque jour un peu plus, malgré certaines sources parfois contradictoires.

Team principal de Lotus F1, Gérard Lopez s'est montré très critique envers cette situation, évoquant une grande confusion et des solutions multiples évoquées, mais irrecevables à ses yeux.

"Je pense que la confusion est le sentiment qui règne", a-t-il confié au micro de Sky. "On nous a demandé plus de voitures, on nous a demandé moins de voitures, on nous a demandé des moteurs plus chers, on nous a demandé des moteurs moins chers. Les gens se rendent compte que deux équipes sont parties, mais elles sont déjà presque oubliées. En ce qui concerne la réduction des coûts, on peut critiquer CVC."

Dans ce contexte, Lopez est le premier à ne pas savoir quelle est la bonne chose à faire, et il le reconnait volontiers. "C'est la question en or, et je n'ai pas la réponse en or !", s'exclame-t-il. "Nous discutons de la troisième voiture, nous discutons de beaucoup de choses, mais ce ne sont pas des solutions, ce n'est que de la folie."

L'homme d'affaires luxembourgeois reste convaincu de la nécessité de réduire considérablement les coûts en F1, tout en assurant un spectacle de la meilleure qualité possible.

"Nous avons dit que nous serions plus qu'heureux de créer un nouveau groupe pour conserver les coûts dans un certain cadre", a-t-il rappelé. "Il faut s'assurer que le show est bon dans un moindre budget. Les équipes qui dépensent 300 millions et qui partent ensuite, ce n'est pas nous."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Gerard Lopez
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités