Lotus - La filiale de management Gravity en liquidation

partages
Lotus - La filiale de management Gravity en liquidation
Par : Olivier Guillaume
8 avr. 2015 à 12:05

Gerard Lopez, Lotus F1 Team Principal
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Gérard Lopez avec Monisha Kaltenborn
Bernie Ecclestone avec Gérard Lopez
Gérard Lopez avec Federico Gastaldi et Romain Grosjan

La maison-mère de l'écurie Lotus, Genii Capital, a enfin publié ses comptes de l'année 2013. Le bilan est loin d'être positif puisque l'on y apprend la mise en liquidation de la société de management Gravity, filiale du groupe appartenant à Gérard Lopez et Éric Lux.

Le bilan comptable de Genii Capital, rapporté par le site économique luxembourgeois Paperjam, indique que les capitaux propres de la société virent au rouge pour l'année 2013 (-2,615 millions d'euros pour un capital souscrit de 31 000 euros), tandis que les dettes à long terme continuent de grandir (près de 11 millions d'euros supplémentaires en comparaison à 2012).

Autre fait étonnant : les comptes 2013 de Genii ne renseignent plus directement l'entité Lotus F1, pourtant mentionnée jusqu'en 2012. Selon le quotidien luxembourgeois Wort, les comptes 2013 de l'écurie renseignent une dette de 120 millions d'euros à Genii Capital.

Interrogé par le média luxembourgeois, Gérard Lopez a tenu à minimiser les dettes de Genii Capital en précisant qu'elles étaient essentiellement dues à des prêts internes au groupe. Pour autant, le discours de Lopez ne peut masquer les difficultés rencontrées par sa société, puisque la filiale Gravity Sport Management va être placée en liquidation judiciaire.

Des actionnaires en conflit

Gravity, qui gère entre autres les carrières de Romain Grosjean et d'Esteban Ocon, affiche en effet une dette s'élevant à 24,39 millions d'euros. Elle est détenue à plus de 66 % par Genii Capital, et à 33,33 % par Promobe, une société qui appartient à Flavio Becca. L'homme est actuellement en conflit ouvert avec Éric Lux : une situation qui s'explique aisément à la lumière de ces chiffres.

Promobe a en effet récemment voté en faveur de son droit de réclamer la liquidation de Gravity Sport Management, qui lui est accordé dans le cas où la société concernée perd plus de 75 % de son capital de départ.

Mais Genii Capital ne veut pas se laisser faire par l'actionnaire minoritaire de Gravity. Lopez et Lux ont ainsi saisi leurs avocats, ce qui reporte pour l'heure la mise en liquidation de leur filiale.

Article suivant
Sainz et Verstappen vont découvrir Shanghai

Article précédent

Sainz et Verstappen vont découvrir Shanghai

Article suivant

Mick Schumacher attise l'intérêt des médias

Mick Schumacher attise l'intérêt des médias

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique , Gerard Lopez , Esteban Ocon
Équipes Lotus F1 Boutique
Auteur Olivier Guillaume
Type d'article Actualités