Lotus - Renault ne rattrapera pas Mercedes assez vite

partages
commentaires
Lotus - Renault ne rattrapera pas Mercedes assez vite
29 oct. 2014 à 08:30

Après une année noire et pas vraiment or, l'équipe Lotus est déjà tournée depuis un moment sur la préparation de la saison 2015

Après une année noire et pas vraiment or, l'équipe Lotus est déjà tournée depuis un moment sur la préparation de la saison 2015. Le développement de la E22 a été gelé et les efforts d'Enstone se concentrent désormais sur la mise en place d'un package compétitif, aussi bien en piste qu'au niveau de la stabilité de l'équipe, qui vu énormément de matière grise quitter le navire cette année, dont l'ex-Team Principal, Eric Boullier.

Après avoir annoncé le maintien de Pastor Maldonado tôt dans la saison pour rassurer les potentiels investisseurs de la présence assurée de plusieurs dizaines de millions d'euro de soutien avec PDVSA, Lotus a enclenché la difficile décision d'un divorce avec Renault, partenaire moteur d'Enstone depuis 1995. Passer dans le clan Mercedes était inévitable pour Lotus si le team souhaitait se donner les chances de redevenir compétitif dans un futur très proche, assure Lopez.

"Clairement, Mercedes a LE moteur. Nous nous attendons à ce que ce soit encore le cas [l'an prochain]; ils ont juste fait un meilleur travail", estime-t-il dans les colonnes d'Autosport. "Nous étions l'une des rares équipes indépendantes qui pouvait avoir accès à ce moteur. Je pense que pour l'équipe, il s'agit de la bonne décision. Ne pas faire ce choix aurait amené beaucoup de monde à poser des questions, quand on a cette opportunité".

Renault trop concentré sur Red Bull pour poursuivre

Il a fallu du temps à Lotus et à Nick Chester, son Directeur Technique enfilant les chaussures de James Allison, pour reconnaitre que la E22 n'était pas un concept efficace. Mais le team pense toujours que l'intégration de l'unité de puissance est le grand Talon d'Achille en 2014, et que Renault en est grandement responsable. Par ailleurs, Lotus doit revenir dans la bonne partie du tableau dès 2015, et le meilleur choix possible est de disposer du bloc Champion du Monde.

"Renault a clairement eu du mal cette saison", annonce Lopez, qui n'ignore pas ailleurs pas le Losange s'est progressivement tourné vers Red Bull (3 victoires 2014), et a même placé Toro Rosso devant Lotus au championnat, avec la même propulsion. "Je ne pense pas qu'ils souffriront autant l'an prochain, mais je ne pense pas non plus qu'ils rattraperont Mercedes aussi vite; et pour nous, il s'agit d'une décision purement liée à la performance".

"Je pense que Renault s'est déjà concentré un peu sur une équipe, ou au moins deux, en termes de tests au banc dynamique, etc. C'est comme ça, et il est certain que c'est [le changement] bon pour nous".

Prochain article Formule 1
Comment une équipe F1 gagne-t-elle en valeur sans profits?

Article précédent

Comment une équipe F1 gagne-t-elle en valeur sans profits?

Article suivant

Sebastian Vettel : "Des qualifications inutiles"

Sebastian Vettel : "Des qualifications inutiles"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pastor Maldonado
Équipes Mercedes Boutique , Toro Rosso Boutique
Type d'article Actualités