Le tort causé à McLaren prouve la complexité des moteurs, selon Marko

partages
commentaires
Le tort causé à McLaren prouve la complexité des moteurs, selon Marko
Par : Basile Davoine
5 juin 2017 à 15:19

Le consultant spécial de Red Bull énumère les critiques à l'encontre des motorisations actuelles en Formule 1, illustrant son point de vue par la débâcle de l'association entre McLaren et Honda.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Dr Helmut Marko, consultant Red Bull Motorsport
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Jenson Button, McLaren MCL32
Le capot moteur de Stoffel Vandoorne, McLaren
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13

Tandis que le début de saison de Red Bull Racing n'est pas au niveau des attentes de l'écurie autrichienne, Helmut Marko sonne de nouveau la charge à l'encontre du règlement moteur de la Formule 1. L'Autrichien s'en prend aux motorisations turbo hybrides et à leur complexité, qui est selon lui à l'origine de nombreux maux pour la catégorie reine, et engendre à ses yeux une baisse continue de sa popularité depuis 2014.

"Le règlement de la F1 est mauvais", estime le consultant de Red Bull dans les colonnes du Salzburger Nachrichten. "Il faut un moteur qui soit simple, plus bruyant, et dont le prix n'excède pas dix millions de dollars. Depuis que ce règlement est entré en vigueur, [la popularité de la F1] a considérablement décliné. Les audiences TV et le nombre de fans sur les circuits ont chuté depuis 2014."

Exploit technique mais impopulaire

Un constat qui n'est pas forcément partagé par les fans cette année, puisque les résultats du Sondage mondial des fans organisé récemment par Motorsport Network ont prouvé le contraire. Néanmoins, Helmut Marko considère que les actuelles unités de puissance, en plus d'être hors de prix, placent les grands constructeurs en position de force. Comme ce fut le cas il y a deux ans, quand Red Bull a failli se retrouver sans moteur, l'équipe de Milton Keynes est favorable à l'arrivée d'un motoriste indépendant à l'avenir.

"C'est un incroyable accomplissement technique, mais le public n'aime pas ça, et ça repousse le pilote au second plan", dit Helmut Marko des V6 turbo hybrides. "Ce sont les ingénieurs qui accomplissent ça. Il faut huit personnes pour le démarrer."

"C'est dément si l'on paye 20 millions ou plus par an pour un moteur. Les équipes sont susceptibles de subir du chantage de la part des grands constructeurs qui ont leur propre équipe en F1. Nous étions proches de ne pas avoir de moteur [fin 2015]. Le règlement doit autoriser Cosworth, Illien, ou quiconque à construire un moteur commercial qui fonctionne, qui peut être acheté ensuite par qui le souhaite, que ce soit nous, Sauber ou Toro Rosso." 

Parfois, même un super technicien comme Ross Brawn ne comprend pas.

Helmut Marko

Helmut Marko étaye son propos en citant l'exemple de Honda, qui ne parvient pas à fiabiliser ni à rendre performante son unité de puissance depuis son retour en F1 en 2015, et qui entraîne McLaren dans sa chute. "McLaren est presque en ruines actuellement, ses sponsors s'en vont", estime-t-il. "C'est la complexité du règlement qui rend tellement difficile d'être compétitif, même pour une grande compagnie comme Honda."

Au début du mois d'avril, une réunion a eu lieu entre les motoristes et la FIA, actant le fait d'aller vers une motorisation plus simple et moins coûteuse à partir de 2021, mais aussi plus bruyante. Un point de vue que partagent également les nouveaux propriétaires de la Formule 1.

"Liberty nous assure qu'ils ont un point de vue similaire", indique Helmut Marko. "Ross Brawn va dans la même direction, car parfois, même un super technicien comme lui ne comprend pas. Surtout, ce n'est plus pertinent pour les voitures de série. Il n'y a pas de telles voitures de série, et il n'y en aura jamais."

Article suivant
Alonso retrouve son pain quotidien et les difficultés qui vont avec

Article précédent

Alonso retrouve son pain quotidien et les difficultés qui vont avec

Article suivant

Toro Rosso : "Ce serait fantastique" de garder Kvyat et Sainz en 2018

Toro Rosso : "Ce serait fantastique" de garder Kvyat et Sainz en 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités