Michael : "De nouvelles pièces pour une performance optimale"

Après deux semaines de pause, la Formule 1 est de retour sur les circuits et pas sur n’importe lequel, puisque le Grand Prix du Canada fait son retour au calendrier après une année d’absence

Après deux semaines de pause, la Formule 1 est de retour sur les circuits et pas sur n’importe lequel, puisque le Grand Prix du Canada fait son retour au calendrier après une année d’absence.

Le circuit Gilles Villeneuve est un cocktail de longs virages, rapides comme lents qui sont très techniques. Les freins et les moteurs seront mis à rude épreuve.

D’un point de vue stratégique, la course est souvent une loterie où la safety car entre souvent en piste. Pas moi de 20 fois depuis 1998.

"Tout le monde dans l’équipe est vraiment impatient de retourner à Montréal. Pas seulement parce que c’est une bonne ville qui vit pour la Formule 1 lors que nous nous y rendons, mais le circuit a toujours produit des Grands Prix excitants. Montréal est un des rares circuits en villes où nous courrons, mais il est complètement différent de Monaco parce que la piste est composée de longues lignes droites. C’est pourquoi, l’efficacité aérodynamique est toujours primordiale et nous allons utiliser de nouveaux ailerons qui nous donnerons une performance optimale," a déclaré Sam Michael, directeur technique chez Williams.

"Le circuit est composé de 15 virages, un mélange entre base et haute vitesse, donc nous avons besoin de trouver un bon équilibre et un bon niveau d’adhérence, parce que la traction est importante pour sortir des virages. La nature de la piste rendra la vie difficile aux freins et nous en apporterons de nouveaux ici. Notre objectif pour le Canada est un Top 10 sur la grille de départ et de finir dans les points avec les deux voitures."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Gilles Villeneuve
Équipes Williams
Type d'article Actualités