Montoya sur la Super Licence : "J'aurais été suspendu tous les 5 GP"

Bien qu'il soit d'accord avec le système de points de la Super Licence, Juan Pablo Montoya estime que la menace d'une suspension de Grand Prix n'est probablement pas la bonne approche et que d'autres types de sanctions devraient être envisagés.

Juan Pable Montoya

Juan Pablo Montoya était considéré comme l'un des pilotes de F1 les plus agressifs de son époque. Son palmarès en fait une personne idéale pour commenter l'un des sujets les plus débattus de ces dernières semaines : les pénalités et le système de points de la Super Licence.

Un sujet amorcé par le nombre de pénalités accumulées par Kevin Magnussen à Miami, lorsqu'il a forcé sa défense contre Lewis Hamilton pour permettre à l'autre Haas de Nico Hülkenberg de prendre les devants et de gagner quelques points lors de la course sprint. Des pénalités qui l'ont amené à atteindre dix point sur 12 sur sa Super Licence, menaçant Magnussen d'une suspension pour un GP. Un scénario qui est loin d'être improbable probable, étant donné que ces points se perdent après 12 mois. Le Danois doit donc éviter la moindre incartade pour le reste de la saison.

Montoya, qui a toujours été connu pour sa témérité dans les duels avec ses adversaires, allant même souvent au-delà des limites, ne croit pas que ce soit la bonne façon de procéder. Il soutient le système de points, mais pas ce à quoi il mène.

"Je pense que le système de points est bon, mais que la pénalité est trop sévère. Je comprends l'idée sous-jacente, mais en fin de compte, il est difficile d'interdire à un pilote de se battre lorsque ses sponsors comptent sur lui et tout le reste. C'est différent si un pilote se blesse et manque une course, mais mettre un pilote dans une telle position est difficile", a déclaré Montoya à Motorsport.com.

Kevin Magnussen, Haas VF-24, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15

Kevin Magnussen, Haas VF-24, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15

Photo par : Mark Sutton / Motorsport Images

"Je comprends que les commissaires et la FIA essaient de rendre les courses plus 'propres' et ils ont fait du bon travail, mais personnellement, je pense qu'il y a d'autres façons de pénaliser les pilotes. Tout le monde parle de Kevin [Magnussen], de ce qu'il a fait et de tout le reste, mais d'une certaine manière, il a rendu les courses intéressantes. S'il a été un peu excessif et qu'il mérite une sanction, alors oui, faites-le partir dernier dans quelques courses ou quelque chose comme ça."

"C'est toujours une zone grise mais, comme pour tout, je pense que la F1 et la FIA font du bon travail pour essayer de comprendre et de mieux gérer les choses. Je ne crois pas qu'ils aient jamais pensé que quelqu'un serait proche de la suspension avec le système de points, mais nous verrons comment la situation sera gérée."

La meilleure réponse qu'il ait donnée lorsqu'on lui a demandé comment il aurait géré la situation si le système de points de la Super Licence avait existé à son époque : "J'aurais probablement été suspendu toutes les cinq courses", a-t-il déclaré en riant.

Propos recueillis par Sam Hall

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Norris craint des écarts trop importants entre les équipes en 2026
Article suivant Comment Haas F1 s'est renouvelé en changeant de culture

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France