Ocon a perdu une partie de son fond plat avant l'arrivée

Très déçu d'avoir perdu un podium dans le dernier tour du Grand Prix d'Arabie saoudite, Esteban Ocon révèle avoir subi des dégâts sur son Alpine en fin de course.

Ocon a perdu une partie de son fond plat avant l'arrivée

Très longtemps troisième du Grand Prix d'Arabie saoudite, Esteban Ocon a vécu une terrible désillusion dimanche quand il a perdu sa place sur le podium pour un dixième de seconde, dans le tout dernier tour de la course. Grand bénéficiaire des deux relances après drapeau rouge, le Français a parfaitement géré sa course puis a résisté aux assauts de Valtteri Bottas avec brio, avant de s'incliner finalement sur la ligne d'arrivée face au Finlandais.

Le pilote tricolore, "frustré et très triste", n'a pas caché qu'il lui fallait désormais digérer cette déception, en dépit d'une quatrième position qui demeure évidemment un excellent résultat et conforte un peu plus encore la cinquième place d'Alpine au championnat constructeurs. Il regrette surtout le scénario des deux derniers tours, où une chute de performance significative lui a finalement coûté cher.

"Nous avons soudainement perdu beaucoup de performance dans les deux derniers tours", révèle Esteban Ocon. "Il y a eu beaucoup de contacts dans cette course. Au premier départ, il y a eu un contact avec Tsunoda, et puis il y a eu celui avec Lewis [Hamilton, au restart]. Nous avons perdu un gros morceau du fond plat à deux tours de la fin, et j'étais beaucoup plus lent. J'ai perdu énormément de grip à l'arrière et je pensais juste que ça venait de la dégradation des pneus."

"J'ai donc dû tirer beaucoup sur la batterie pour rester devant Valtteri. Et puis en arrivant au drapeau à damier, en gros nous n'avions plus [d'énergie] hybride. C'est pourquoi nous ne pouvions plus rester devant lui. C'est dommage d'avoir perdu autant de performance dans les deux derniers tours, mais on ne peut pas tout avoir, évidemment."

Jusque-là, tout avait souri à Ocon : le choix d'Alpine de ne pas le faire rentrer sous régime de voiture de sécurité, ce qui lui a permis de changer de pneus ensuite sous drapeau rouge, puis le premier restart où il a bénéficié de l'incident entre Max Verstappen et Lewis Hamilton, le plaçant en "pole" pour la relance.

Ce deuxième restart, le Français l'a abordé avec beaucoup de sagesse, conscient des enjeux de la lutte pour le titre, mais il n'a toutefois pas pu éviter le contact qui a endommagé l'aileron avant de Lewis Hamilton.

"Je me disais qu'ils allaient être agressifs l'un envers l'autre, mais ils m'ont touché aussi au même moment", raconte Esteban Ocon. "Je m'attendais à ce que ce soit une rude bagarre dans les premiers virages et de toute manière, je n'ai jamais eu l'intention de rester devant eux. Je savais qu'ils allaient être beaucoup plus rapides donc je les ai laissés filer tous les deux. J'essayais vraiment de ne pas perdre mon temps, j'essayais d'être le plus rapide possible et c'était la meilleure chose que je pouvais faire. Après ça, nous devions garder cette troisième place."

Lire aussi :

partages
commentaires
Vidéo - Le tour hommage de Damon Hill pour Frank Williams
Article précédent

Vidéo - Le tour hommage de Damon Hill pour Frank Williams

Article suivant

Stats Arabie saoudite 2021 - Hamilton sur son 31 à Djeddah

Stats Arabie saoudite 2021 - Hamilton sur son 31 à Djeddah
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021