Ocon "frustré et très triste" que le podium lui ait échappé

Esteban Ocon ne cache pas sa frustration d'avoir vu le podium lui filer entre les doigts à Djeddah, même s'il fait contre mauvaise fortune bon cœur.

Ocon "frustré et très triste" que le podium lui ait échappé

Depuis le début de sa carrière en Formule 1, Esteban Ocon a passé 80 tours à la troisième place. Il se trouve que 32 d'entre eux ont été parcourus lors du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021, où le pilote Alpine a décidément bien tiré son épingle du jeu. Neuvième sur la grille de départ, Ocon a signé de bons envols et profité des divers incidents devant lui pour se retrouver en tête du peloton lors de la troisième extinction des feux.

S'il a rapidement cédé face à Max Verstappen et à Lewis Hamilton, le Français s'est ensuite maintenu au troisième rang avec une avance faible mais sans être inquiété par Daniel Ricciardo. Lorsque Valtteri Bottas a trouvé l'ouverture sur la McLaren, il n'a pas tardé à réduire l'écart sur Ocon et a lancé l'assaut à plusieurs reprises dans le dernier tour. L'ultime attaque a été la bonne, dans la dernière ligne droite, avec un dixième d'écart à l'arrivée. Ocon a ainsi perdu ce qui aurait été le troisième podium de sa carrière.

"N'en rajoutez pas, je vais pleurer !", lance le Normand, ému, sur Sky Sports F1. "Nous avons fait tout notre possible aujourd'hui. Nous avons pris toutes les bonnes décisions. La voiture était super à piloter. Nous avons gagné deux places au premier départ, deux au second, je partais en pole lors du dernier. J'ai laissé passer les deux premiers, car je savais ne pas pouvoir les maintenir derrière."

"Puis nous avons occupé cette troisième place pendant très, très longtemps… jusqu'à cinq mètres de la fin, c'est ça qui nous a coûté le podium. C'était dur à avaler, le compétiteur en moi est frustré et très triste, mais si vous nous aviez dit que nous allions finir quatrièmes, j'aurais été content."

"Cela fait partie du plan, nous cochons des cases, nous tirons le maximum de la voiture. Aujourd'hui, c'était un superbe effort d'équipe. Je suis satisfait, et une fois que la voiture aura le rythme, nous serons dangereux ! Nous ne sommes pas encore prêts, mais nous travaillons pour ça."

Les douze points marqués par Ocon le rapprochent en tout cas à cinq longueurs de son coéquipier Fernando Alonso au classement des pilotes et semblent sceller définitivement la cinquième place d'Alpine chez les constructeurs, avec désormais 29 longueurs d'avance sur AlphaTauri.

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Verstappen pénalisé pour son brake-test sur Hamilton
Article précédent

Verstappen pénalisé pour son brake-test sur Hamilton

Article suivant

Horner : La course de Djeddah montre que Whiting "manque" à la F1

Horner : La course de Djeddah montre que Whiting "manque" à la F1
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021