Ocon : "J'ai dit au patron que ma préférence irait à Mick Schumacher"

Esteban Ocon a une préférence assumée pour Mick Schumacher en vue de la saison 2023 chez Alpine, mais fait confiance à son écurie pour prendre "la meilleure décision possible".

Mick Schumacher, Haas F1 Team, Esteban Ocon, Alpine F1 Team

Esteban Ocon le répète à l'envi : il ne sait pas ce que décidera Alpine pour l'attribution du baquet de Fernando Alonso en 2023, et il n'en est pas le décideur. En revanche, le Français admet une préférence, et il l'a soufflée à ses dirigeants. Faire équipe avec Mick Schumacher est une perspective qui l'emballerait.

"Je ne sais pas ce que décidera l'équipe, je ne peux pas vraiment commenter ça", reconnaît le Français. "Mais oui, j'ai dit au patron que ma préférence irait à Mick Schumacher. Car s'il ne trouve pas de solution, je serais très heureux de faire équipe avec lui. C'est un bon ami. Mais encore une fois, je n'ai pas mon mot à dire dans la décision. Ce n'est que mon avis. J'ai pensé que c'était plutôt bien de tout simplement dire ce que j'aimerais. Je n'ai aucune idée de la situation [de Schumacher]. Mais puisqu'il n'y a aucun contrat signé nulle part, je dirais que oui, ce serait bien si on essayait d'avoir Mick."

Publiquement, Alpine dit attendre l'issue de l'affaire Oscar Piastri pour se décider quant à l'identité du coéquipier d'Esteban Ocon pour l'année prochaine. En coulisses, il ne fait aucun doute que l'écurie française s'active déjà pour trouver une alternative. L'une des nombreuses pistes pourrait mener à Pierre Gasly. Deux pilotes français dans la même écurie, cela fonctionnerait-il ? "Oui", assure Esteban Ocon, qui relativise les relations parfois difficiles décrites entre les deux hommes. "Ça se passe bien, on a du respect l'un pour l'autre, je pense que c'est ce qui est important", souligne-t-il.

Comme nous vous l'indiquions samedi, les hypothèses ne manquent pas sur un marché des transferts qui s'est emballé au mois d'août avec le départ à la retraite de Sebastian Vettel et son remplacement l'an prochain chez Aston Martin par Fernando Alonso. Sous contrat longue durée avec Alpine, Esteban Ocon a pour lui la sérénité, lui qui a connu des étés beaucoup plus tendus par le passé.

"Je suis déjà leader dans mon équipe, pour les guider, pour développer la voiture du mieux possible", plaide-t-il face aux responsabilités qui l'attendent. "C'est quelque chose de très journalistique que de dire qu'il y a un numéro 1 et un numéro 2, ou de dire qu'il y a un leader. C'est écrit dans le contrat de chacun d'entre nous, on est tous les deux numéro 1. Et il n'y a pas de différences. Je suis toujours prêt à relever tous les défis. Mais je suis sûr que, peu importe de qui il s'agit, celui qui arrivera sera aussi fort pour l'équipe. Et l'écurie prendra la meilleure décision possible."

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Duels en qualifications : le point après le GP de Belgique
Article suivant Wolff : "Ma pire séance de qualifications depuis 10 ans"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France