Outils de mesure non homologués FIA ; Red Bull nie une faute

partages
commentaires
Outils de mesure non homologués FIA ; Red Bull nie une faute
16 mars 2014 à 14:21

C’est avec amertume que Red Bull Racing a reçu la décision de la FIA de déclasser Daniel Ricciardo, auteur de la deuxième position sur le Grand Prix d’Australie

C’est avec amertume que Red Bull Racing a reçu la décision de la FIA de déclasser Daniel Ricciardo, auteur de la deuxième position sur le Grand Prix d’Australie. Mais au lieu de faire purement profil bas sur le sujet, l’équipe Championne du Monde a choisi de faire connaître son point de vue différent.

Ainsi, autant que la décision en elle-même (ainsi que l’Appel rejeté), Red Bull critique dans un communiqué prenant acte de la décision le fait que « des inconsistances avec le débimètre de carburant de la FIA ont été prédominantes pendant tout le weekend de parts et d’autres de la pitlane ».

Les informations de consommation sont envoyées de façon informatique en direct via les systèmes télémétriques à la FIA. La FIA a fait remarquer que la Red Bull de Ricciardo s'était régulièrement montrée au-dessus des limites acceptables.

« L’équipe et Renault sont confiants quant au fait que le carburant envoyé au moteur est en total accord avec le règlement », se défend pourtant encore Red Bull dans son communiqué, oubliant de mentionner un changement de débimètre alors argumenté comme étant défectueux dans le courant du weekend, en Parc Fermé.

La FIA avait fait savoir ce weekend qu’elle se montrerait clémente à l’égard des équipes ne franchissant pas le cap des 107% en qualifications (en raison d’une crainte de ne voir que très peu de voitures à l’arrivée à Melbourne). En revanche, la fermeté avait été annoncée et rappelée ce weekend aux équipes au sujet des débits d’alimentation de carburant.

Dans cette affaire, ce que n'a pas digéré la FIA, outre l'interprétation sur la façon de mesurer le débit de carburant, concerne la décision de Red Bull d'utiliser ses propres méthodes de mesure, non homologuées par la FIA, pour se baser sur des chiffres ainsi différents. Une façon politiquement correcte, dans le communiqué FIA, d'expliquer un acte délibéré du team autrichien.

Face à de grandes difficultés en termes de fiabilité durant les essais hivernaux avec le power unit 2014, Renault et Red Bull auraient-ils parié sur une légère tolérance potentielle de la FIA au sujet des règles de carburant ? On ne le saura évidemment pas, mais la leçon aura été passée de façon exemplaire, pour l’équipe comme pour ses concurrents.

Prochain article Formule 1
Kobayashi passe en Q2 pour son retour

Article précédent

Kobayashi passe en Q2 pour son retour

Article suivant

Le business-model de Lotus concerne toute la F1

Le business-model de Lotus concerne toute la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Type d'article Actualités