Pirelli dévoile les stratégies pour la course du GP de Belgique

partages
commentaires
Pirelli dévoile les stratégies pour la course du GP de Belgique
Par : Fabien Gaillard
26 août 2018 à 08:20

La course sur le circuit de Spa, qui se déroulera ce dimanche, va offrir plusieurs options stratégiques aux concurrents. Pirelli a mis en avant des tactiques pneumatiques qui pourraient être employées aujourd'hui à partir de 15h10.

Le tracé de Spa, rapide mais comprenant des sections techniques où la tenue pneumatique peut être mise à mal, propose donc un cocktail de forces longitudinales et latérales auxquels les gommes doivent résister.

Lire aussi :

Depuis le début du week-end belge, les températures n'ont pas été très élevées et la pluie s'est même invitée ce samedi lors de la Q3. Ce dimanche ne devrait pas proposer de conditions très différentes, hormis au niveau des averses qui ne sont pas attendues. En revanche, la piste ne sera pas aussi gommée que possible depuis les précipitations de la veille, ce qui constitue une donne importante à prendre en compte. 

Les Essais Libres 2 de vendredi ont permis de constater que du blistering (ou cloquage) était possible sur les pneus supertendres, un phénomène qui a touché l'ensemble des écuries du top 3. 

Pirelli a dévoilé, selon ses simulations, les différents scénarios envisageables, que voici :

Estimations 1er relais 2e relais 3e relais
Stratégie la plus rapide  16 tours  28 tours  
 28 tours  16 tours  
S'il fait plus chaud ou si
les supertendres cloquent
 12 tours 32 tours  
 25 tours  19 tours  
Stratégie 15 s plus lente  13 tours  13 tours  18 tours

La Q2, disputée sur le sec, a permis de déterminer que l'ensemble des pilotes du top 10 des qualifications s'élanceraient en supertendres, à l'exception notable de Valtteri Bottas qui, bien que certain d'être renvoyé en fond de grille par des pénalités moteur, a tout de même choisi de disputer la Q2.

Quoi qu'il arrive, la stratégie de départ préférentielle est, sans surprise, constituée d'un seul arrêt, quelles que soient les conditions. En effet, deux arrêts, en plus d'être intrinsèquement plus lents, exposeraient à du trafic qui pourrait être dévastateur pour le rythme dans les portions sinueuses. Bien évidemment, tout cela dépend de ce qui peut se passer en piste et de l'apparition de la voiture de sécurité, réelle ou virtuelle, ou d'un drapeau rouge qui rebattrait les cartes.

Prochain article Formule 1
Force India va perdre sa place au Groupe Stratégique

Article précédent

Force India va perdre sa place au Groupe Stratégique

Article suivant

Alonso explique pourquoi il a refusé Red Bull

Alonso explique pourquoi il a refusé Red Bull
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Catégorie Course
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Analyse