Pneus 18 pouces et interdiction des couvertures chauffantes en 2021

La Formule 1 va bannir les couvertures chauffantes à partir de 2021, comme le confirme l'appel d'offres lancé par la FIA pour le prochain contrat de fourniture pneumatique, qui comprend un passage à des pneus 18 pouces.

Pneus 18 pouces et interdiction des couvertures chauffantes en 2021

Le prochain contrat de fourniture pneumatique s'étendra sur les saisons 2020 à 2023. La première année se disputera avec des pneus aux dimensions actuelles et avec des couvertures chauffantes, avant un changement de réglementation important en 2021.

À compter de cette date, les pneus avant auront une largeur de 270 mm, soit 35 mm de moins. Les pneus arrière conserveront une largeur de 405 mm, tandis que le diamètre passera de 670 mm à 700-720 mm. 

Le timing proposé signifie que si un autre manufacturier que Pirelli venait à remporter l'appel d'offres, il devrait développer des pneus pour la saison 2020 avant de changer à nouveau de technologie pour l'année suivante. La firme italienne, si elle se porte candidate, part donc inévitablement avec une longueur d'avance.

Lire aussi:

Plus que le changement de dimensions, la disparition annoncée des couvertures chauffantes sera le défi le plus corsé à relever pour le manufacturier sélectionné. Par le passé, ce sujet a souvent été discuté et il y a déjà eu des tentatives pour supprimer les couvertures, mais elles n'avaient jamais abouti, notamment pour des raisons de sécurité.

Cet argument semble désormais exclu par la FIA, bien décidée à imposer ce changement : "Les pneus doivent offrir des performances en toute sécurité lorsqu'ils sont froids à la sortie des stands", stipule le document officialisant l'appel d'offres. "La température de transition vitreuse doit être choisie de manière à ce que les pneus ne se trouvent jamais dans cet état si la température de la piste est au-dessus de 10°C."

Stratégies multiples et dégradation contrôlée

Comme c'est déjà le cas actuellement, trois types de gomme seront disponibles au cours d'un week-end de Grand Prix, choisis parmi une gamme de plusieurs composés. En revanche, leur dénomination sera simplifiée avec les termes "dur", "medium" et "tendre", avec la nécessité de répondre aux caractéristiques suivantes : 

- Pneu dur : dégradation estimée à 2 secondes par tour après 22% de la distance de course

- Pneu medium : dégradation estimée à 2 secondes par tour après 18% de la distance de course ; gomme plus rapide de 1"2 au tour par rapport au pneu dur

- Pneu tendre : dégradation estimée à 2 secondes par tour après 10% de la distance de course ; gomme plus rapide de 2"2 au tour par rapport au pneu dur

La FIA souhaite que les conditions soient réunies pour offrir davantage de variété dans les stratégies, et que le choix de faire deux ou trois arrêts par course puissent devenir avantageux dans certains cas, afin d'encourager les équipes à tenter cette option.

Sur le plan de la performance, la FIA demande au manufacturier qui sera choisi d'être à un niveau similaire à celui des pneus 2019, y compris lors du passage aux 18 pouces. Quant à la dégradation, elle devra toujours avoir une incidence sur les stratégies de course, mais sans pour autant atteindre un point de non-retour. Il est également précisé que les gommes devront pouvoir retrouver un niveau de performance après avoir été fortement sollicitées, si le pilote attaque moins dans les tours qui suivent. 

Tout manufacturier de pneus qui souhaite se porter candidat doit déposer son dossier avant le 31 août, à la suite de quoi une décision portant uniquement sur les aspects techniques et de sécurité sera prise le 14 septembre. Le volet commercial des négociations débutera ensuite pour que Liberty Media, propriétaire de la F1, fasse son choix définitif et le propose à la FIA, qui aura le dernier mot.

partages
commentaires
Top 5 : Rainer Schlegelmilch et les légendes de la F1

Article précédent

Top 5 : Rainer Schlegelmilch et les légendes de la F1

Article suivant

Ricciardo relégué en fond de grille à Hockenheim

Ricciardo relégué en fond de grille à Hockenheim
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021