Pourquoi les pneus neufs de Pirelli sont désormais brillants

partages
commentaires
Pourquoi les pneus neufs de Pirelli sont désormais brillants
Par :
18 févr. 2019 à 15:26

Pirelli a fait le point sur les changements qui concernent les pneumatiques pour la saison 2019. Une nouvelle méthode de moulage a notamment été adoptée, modifiant l'apparence des pneus lorsqu'ils sont neufs.

C'est un peu plus qu'un détail, et il n'a évidemment échappé à aucun œil d'observateur lundi à Barcelone, notamment lors de certaines présentations. Les pneus Pirelli ont désormais une apparence très brillante lorsqu'ils sont parfaitement neufs, et l'explication est tout sauf esthétique. Cet aspect découle directement d'une nouvelle méthode de production adoptée par le manufacturier italien, visant à éradiquer la moindre imperfection à la surface de la gomme.

Lire aussi :

La firme de Milan a désormais recours à des moules chromés, censés améliorer la surface des pneus les plus tendres de la gamme. "Nous utilisons de nouveaux moules qui ont un traitement chromé", confirme Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "Nous les avons testés pour la première fois l'an dernier en F2."

"La raison pour laquelle nous avons introduit cette technologie est que l'année dernière, les hypertendres et les C4/C5 [composés les plus tendres de la gamme 2019] étaient très collants, et lorsque l'on fait cuire le pneu, c'est parfois difficile pour le moule. On voit de petites imperfections sur la bande de roulement à cause du composé qui adhère au moule. Avec les nouveaux moules, c'est bien mieux. Ils paraissent plus jolis, c'est mieux en ce qui concerne la technologie, mais la spécification est la même que celle utilisée à Abu Dhabi l'an dernier [lors des essais]."

"C'est quelque chose qui ne change rien en dehos de la voie des stands. Si les pilotes chaussent des pneus neufs et font ensuite des tours lents, ils n'usent pas la partie extérieure. Donc ce qui pourrait arriver, c'est voir cette partie extérieure briller encore lorsqu'ils rentrent. Mais c'est tout."

Plusieurs ajustements dans la gamme Pirelli

Max Verstappen, Red Bull Racing RB15 s'arrête dans la voie des stands

Cet aspect brillant n'est pas le seul changement à noter chez Pirelli pour 2019. Le manufacturier a également décidé de revenir à une spécification unique pour le pneu intermédiaire, et une seule aussi pour le pneu pluie, alors qu'en 2018 il existait deux options pour chacun. La nouvelle gomme intermédiaire est censée fonctionner dans une fenêtre de conditions pluie/sec plus importante, tandis que la nouvelle gomme pluie doit résister davantage à l'aquaplaning que par le passé.

Par ailleurs, l'idée de limiter à 80°C la température maximale des couvertures chauffantes pour les pneus avant a été abandonnée. "Nous avons décidé de conserver la température maximale à 100°C à l'avant, tandis que la température pour les pneus arrière est désormais abaissée à 80°C", précise Mario Isola. "En discutant avec les équipes, elles étaient inquiètes quant à de possibles problèmes pour la chauffe des pneus avant. Avec 80°C pour les pneus arrière, nous avons l'opportunité de donner moins de recommandations concernant les pressions. Par rapport aux premiers essais de l'an dernier, nous avons 2 psi de moins sur les pneus arrière."

Article suivant
Hülkenberg : "C'est comme tirer un parachute désormais"

Article précédent

Hülkenberg : "C'est comme tirer un parachute désormais"

Article suivant

La FIA renforce strictement les contrôles de masse de carburant

La FIA renforce strictement les contrôles de masse de carburant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone
Catégorie Lundi
Tags pirelli , mario isola , pneus
Auteur Basile Davoine
Be first to get
breaking news