Le GP du Portugal pourrait générer 120 millions d'euros de revenus

Alors que le Grand Prix du Portugal va faire son grand retour en Formule 1 à l'automne, l'Algarve espère que cette épreuve générera d'importants revenus directs et indirects pour aider le secteur du tourisme.

Le GP du Portugal pourrait générer 120 millions d'euros de revenus

La pandémie de COVID-19 a entraîné le remaniement du calendrier 2020 et contraint la F1 à chercher de nouvelles destinations en Europe, base de toutes les écuries du paddock, et hors du calendrier original pour étoffer le nombre d'épreuves sans accentuer le casse-tête logistique et mettre en danger son personnel. Dans ces conditions, et si la situation n'évolue pas défavorablement d'ici l'automne, plusieurs circuits historiques vont faire leur retour (Imola et le Nürburgring) alors que de nouvelles pistes vont faire leur apparition en Championnat du monde (le Mugello et Portimão).

Lire aussi :

Avec cette dernière, c'est aussi le Grand Prix du Portugal (23-25 octobre) qui va faire un inattendu comeback, 24 ans après sa 16e et dernière édition sur la piste d'Estoril. Une opportunité inopinée, donc, mais dont la région d'Algarve, qui donne son nom au tracé de Portimão (officiellement appelé "Autódromo Internacional do Algarve") espère bien profiter. En effet, la F1 a pour objectif de faire de l'épreuve lusitanienne la première à pouvoir accueillir du public cette année, avec les retombées qui pourraient aller avec.

Ainsi, dans un communiqué officiel, l'Office de tourisme de l’Algarve a indiqué espérer que la course génère des revenus directs (liés à l'organisation et aux spectateurs) à hauteur de 40 millions d'euros et des revenus indirects de l'ordre de 80 millions d'euros. Des chiffres importants avec un enjeu économique et social majeur : aider le secteur-clé du tourisme, gravement touché par la crise du coronavirus et les restrictions imposées pour y faire face.

Une semaine d'août en octobre

João Fernandes

Aussi, évoquant l'impact de l'accueil d'un GP avec public, même limité, João Fernandes, président de l’Office de tourisme de l’Algarve, a résumé en une formule : "Cet événement pourrait représenter une semaine d'août en octobre, ce qui assurera l’activité de nombreuses entreprises durant la basse saison."

"Nous sommes heureux et fiers de cette décision", a-t-il également expliqué. "Au-delà de notre volonté de ramener ce sport dans notre pays, l'organisation d'un événement international de cette envergure en Algarve était une chose que l'on souhaitait depuis longtemps. Cette concrétisation est le résultat de plusieurs années de travail et d'un effort collectif entre différents organismes – à commencer par l'Autódromo do Algarve lui-même, la municipalité de Portimão et l’Office du tourisme de l'Algarve – impliquant également la collaboration indispensable du secrétaire d'État au Tourisme et du ministère de l'Économie ainsi que des autorités régionales et nationales de santé."

Lire aussi :

"Grâce à cette collaboration commune, il a été possible de transformer une crise en une opportunité. Nous avons pu démontrer qu'il s'agit d'une destination sûre, dotée d'infrastructures de qualité et d'une offre touristique diversifiée qui enrichit le séjour des visiteurs. L’Algarve est capable de répondre aux normes exigeantes requises pour accueillir la première compétition de sport automobile. C'est un signe de confiance très positif qui est donné à notre région."

partages
commentaires
On se souviendra de 2020 comme d'une année en or pour la F1

Article précédent

On se souviendra de 2020 comme d'une année en or pour la F1

Article suivant

La FIA durcit le ton sur les limites de la piste à Silverstone

La FIA durcit le ton sur les limites de la piste à Silverstone
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021