Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
23 oct.
Prochain événement dans
24 jours
31 oct.
Prochain événement dans
32 jours
13 nov.
Prochain événement dans
45 jours
04 déc.
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
73 jours
Contenu spécial
Dossier

Contenu spécial

On se souviendra de 2020 comme d'une année en or pour la F1

partages
commentaires
On se souviendra de 2020 comme d'une année en or pour la F1
Par :

Nombreux sont ceux qui ont d'abord fait une croix sur la saison 2020 de Formule 1, en raison de la crise du coronavirus. Mais un calendrier remanié, incluant des circuits historiques et inhabituels, pourrait en faire l'une des plus belles années de l'Histoire du championnat.

Selon une légende urbaine, le mot "crise" lorsqu'il est écrit en chinois est constitué de deux symboles, l'un représentant le "danger", l'autre une "opportunité". La réalité n'est peut-être pas tout à fait à la hauteur du romantisme de l'idée, qui a pris corps lorsque le président américain John Fitzgerald Kennedy l'a reprise dans ses discours de campagne, mais elle s'est de nouveau généralisée dans le contexte de crise mondiale provoqué par le coronavirus.

Si ce n'est en fait pas tout à fait correct (le second symbole se rapproche davantage d'un "point de changement" que d'une "opportunité"), il s'agit toutefois d'un résumé approprié pour décrire ce qui s'est passé en Formule 1 cette année. Car nous sommes passés du désastre potentiel de ne pas avoir de courses, ce qui aurait conduit à la disparition d'un certain nombre d'équipes ou d'entreprises, à un calendrier débordant de Grands Prix passionnants dans des lieux dont les fans ne pouvaient que rêver il y a encore un an. 

Norris ne s'attend pas à beaucoup de dépassements au Mugello

Article précédent

Norris ne s'attend pas à beaucoup de dépassements au Mugello

Article suivant

Le GP du Portugal pourrait générer 120 millions d'euros de revenus

Le GP du Portugal pourrait générer 120 millions d'euros de revenus
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble