La F1 lance un programme de recherche pour plus de spectacle

partages
commentaires
La F1 lance un programme de recherche pour plus de spectacle
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
9 juin 2017 à 17:57

Les dirigeants de la F1 et la FIA ont lancé un programme de recherche commun pour trouver un moyen de rendre les monoplaces davantage capables de s'affronter en piste.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Ross Brawn, manager sportif de la F1
Sebastian Vettel, Ferrari SF70-H
Ross Brawn, directeur de la compétition de la FOM, parle avec Geoff Willis et Nico Rosberg
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17, Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Lance Stroll, Williams FW40 bloque une roue
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17, bloque une roue
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08

Le début de la saison 2017 offre un combat très rapproché entre Mercedes et Ferrari, qui se disputent les victoires jusqu'à présent. Néanmoins, la chute du nombre de dépassements provoque certaines préoccupations. Jusqu'à présent, seul le Grand Prix d'Espagne a permis d'assister à une manœuvre de dépassement pour la tête de la course, lorsque Lewis Hamilton disposait de meilleurs pneus face à Sebastian Vettel.

Dans le paddock du Canada, le directeur sportif de la Formule 1, Ross Brawn, a confirmé la prise de conscience de ce manque de dépassements. Il s'agit d'un domaine sur lequel se penche un groupe de travail formé par des ingénieurs, chargés de trouver des solutions pour rendre les voitures plus aptes à s'affronter en piste. L'écart de performance important entre les trois équipes de pointe – Ferrari, Mercedes et Red Bull – et le reste du peloton constitue également une préoccupation.

"Si je suis honnête, nous avons été très chanceux cette année d'avoir deux équipes qui se battent aussi durement en tête, et je ne demande pas de crédit pour cela", répond Ross Brawn, interrogé par Motorsport.com quant à sa perception du spectacle en F1 actuellement. "C'est juste un bon timing. Mais je crois qu'il faut reconnaître qu'il y a du travail à faire afin de consolider ça pour l'avenir. Il y a un écart légèrement ennuyeux entre la tête et le milieu du peloton, auquel nous devons prêter attention."

"Nous commençons à comprendre le comportement de ces voitures en ce qui concerne la manière dont elles peuvent faire la course entre elles. Nous venons de lancer notre programme aérodynamique pour examiner le design de ces voitures et voir ce que nous pouvons faire à l'avenir pour les rendre plus aptes à faire la course. C'est quelque chose que nous faisons avec la FIA, nous débutons un programme de recherche."

Pas d'obsession pour les dépassements

Brawn assure que la question n'est pas de pouvoir trouver des manières d'améliorer simplement les dépassements, mais plutôt de mieux comprendre la philosophie des voitures pour trouver un moyen de maintenir les niveaux d'appui aérodynamique actuels tout en permettant aux courses d'êtres spectaculaires.

"Je ne veux pas appeler ça un groupe de travail pour les dépassements, car ce n'est pas ce que nous cherchons à faire", assure-t-il. "Nous cherchons à créer un groupe qui peut étudier le design actuel des voitures et celui du futur, pour s'assurer qu'elles soient capables de faire la course entre elles. Le retour d'informations des pilotes, c'est que c'est difficile."

"Nous savons que nous dépendons de l'aérodynamique pour la performance des voitures. Il y a une vision un peu naïve qui dit que nous devrions supprimer de l'aéro et qu'ensuite tout serait merveilleux. Le fait est que ça ne sera pas aussi spectaculaire et qu'ils n'iront pas aussi vite qu'actuellement si nous enlevons de l'aéro. Ça n'a aucun sens de mettre uniquement des pneus plus gros et d'espérer que nous irons aussi vite."

"Il faut donc conserver l'aéro, mais nous devons le faire d'une manière qui rend les voitures capables de faire la course. On ne peut pas l'imaginer, il faut travailler pour établir cela. Mais je ne crois pas que nous prenions quoi que ce soit pour acquis. Nous sommes chanceux d'avoir de la grande course automobile, et nous devons faire en sorte de pouvoir le faire de manière plus régulière à l'avenir."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Article suivant
McLaren "doit prendre" une décision sur Honda d’ici fin juillet

Article précédent

McLaren "doit prendre" une décision sur Honda d’ici fin juillet

Article suivant

La F1 relance la course de radeaux à Montréal !

La F1 relance la course de radeaux à Montréal !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités