Racing Point doit prendre conscience de nouveaux dangers

Désormais dans une situation financière bien plus confortable qu'avant son rachat, l'écurie Racing Point doit prendre garde de ne pas "s'éparpiller" et conserver l'efficacité qui a fait sa force ces dernières années.

Racing Point doit prendre conscience de nouveaux dangers

Sauvée de la faillite par Lawrence Stroll et réincarnée sous l'entité provisoire Racing Point, l'ex-écurie Force India va ouvrir une nouvelle ère en 2019 avec un objectif de stabilisation financière et de continuité sportive dans un premier temps, comme l'a précisé son nouveau propriétaire.

Dirigée par Otmar Szafnauer et prémunie de la fuite des cerveaux qui aurait pu avoir lieu lors de son placement sous administration judiciaire l'été dernier, l'équipe va pouvoir s'appuyer sur ce qu'elle sait faire de mieux tout en n'ayant plus la crainte récurrente de manquer de liquidités. Cette situation nouvelle est avantageuse, mais elle doit aussi être gérée avec précaution par une structure qui ne doit pas perdre de vue ses valeurs en dépit de ce nouvel apport financier.

"Ce que nous faisons bien, c'est d'être une équipe efficace", rappelle Otmar Szafnauer à Motorsport.com. "L'efficacité, ça veut dire qu'avec l'apport que nous avons, nous obtenons un meilleur rendement. C'est aussi simple que ça. Maintenant que l'apport est plus important, et que le rendement peut ne pas être proportionnellement plus élevé, c'est un risque. Si cette efficacité reste la même, et que l'apport est plus grand, alors le rendement sera plus élevé de manière spectaculaire."

"Nous devons nous assurer de ne pas perdre cette efficacité, et c'est facile de le faire quand on n'a pas beaucoup d'argent. Je suis passé par des endroits où tous les développements étaient menés à terme, et c'est une mauvaise chose aussi, car si l'on suit chaque développement avec des ressources humaines limitées, pas financières, on prend parfois le mauvais chemin."

Nous devons nous assurer de ne pas commencer à nous éparpiller.

Otmar Szafnauer, directeur de Racing Point

À ce titre, le directeur de l'écurie basée à Silverstone met en garde ses hommes sur la nécessité d'être "conscients des dangers" que peut générer le changement de situation financière. C'est en composant avec un cadre économique exsangue que Force India a réalisé des petits miracles ces dernières années, terminant quatrième du championnat constructeurs en 2016 et 2017. À chaque fois, les choix rationnels ont pris le pas au niveau du développement, en allant au bout d'idées certaines sans se risquer à explorer des voies où davantage d'incertitude régnait.

"Nous devons nous assurer de ne pas commencer à nous éparpiller", prévient encore Szafnauer. "Ce ne sera pas quelque chose de simple. Mais si l'on est pleinement conscient des dangers, on pourra toujours apporter de nouvelles choses et faire en sorte de les maintenir." 

L'argent frais investi par Racing Point devrait avoir une incidence visible après 2019, mais il permettra déjà d'éviter cette année les contretemps délicats auxquels l'équipe faisait face ces dernières saisons, notamment dans le retard pris dès le début de championnat pour développer la monoplace.

"Nous ne pouvions pas concrétiser des évolutions de performances même si nous les connaissions", rappelle Szafnauer. "Ce sera désormais le cas. En arrivant en Australie, nous aurons notre voiture de course telle que nous l'avons conçue et développée, pas sous la forme d'une voiture de lancement. Ceci nous aidera sans même avoir à explorer d'autres voies."

Propos recueillis par Scott Mitchell  

partages
commentaires
Fin 70 - début 80 : Quand Formule 1 rimait avec… France !

Article précédent

Fin 70 - début 80 : Quand Formule 1 rimait avec… France !

Article suivant

C'était un 9 janvier : Wolf vainqueur dès son premier GP

C'était un 9 janvier : Wolf vainqueur dès son premier GP
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021