Renault F1 et ses chiffres de la saison 2006

Après le deuxième sacre consécutif de la marque française, voici quelques chiffres du Renault F1 Team

Après le deuxième sacre consécutif de la marque française, voici quelques chiffres du Renault F1 Team. Faits marquants et chiffres clés de la saison...



2 : Le nombre de doublé dans l’histoire de Renault en Formule 1. Le premier doublé fut décroché en 1982 lors du Grand Prix de France le 25 juillet lorsque René Arnoux terminait devant Alain Prost. Le second, le 19 mars cette année, lorsque Giancarlo Fisichella et Fernando Alonso sont montés sur les deux premières marches du podium au Grand Prix de Malaisie. 

2 x 2 : Renault F1 Team décroche un double-doublé en 2006 et fait désormais partie du cercle très fermé des écuries à avoir réussi à relever un tel défi. Gagner deux couronnes mondiales avec le même pilote a été réussi par trois autres équipes jusque là : Jack Brabham et Cooper, Ayrton Senna et McLaren, Michael Schumacher et Ferrari. Renault et Alonso font désormais partie de l’histoire.

3 : Renault F1 Team a décroché trois premières lignes 100% Renault au cours de la saison 2006 (Grand Prix d’Espagne, du Canada et de Chine). Au total, les monoplaces frappées du losange ont occupé les deux places de la première ligne à 21 reprises depuis 1977.

4 : Renault F1 Team n’a pas atteint l’arrivée qu’à 4 occasions cette année, sur 36 départs, ce qui représente un pourcentage de Grand Prix terminés de 89%. En 2005, l’équipe avait échoué à 8 reprises, soit un taux de 79%. Cette augmentation de 10 points s’est révélée capitale dans la lutte pour le championnat.

8 : Depuis 1977, l’usine Renault Sport de Viry Châtillon a remporté huit titres Constructeurs. En trente ans, seul Ferrari a fait mieux avec un total de 10 couronnes mondiales. Renault est donc devant de grands noms de l’automobile comme Honda (6), Cosworth (3) et Mercedes (1).

11 : La Renault R26 s’est élancée de la première ligne à 11 reprises en 2006, contre 16 pour son principal concurrent Ferrari. Depuis 1977, les monoplaces Renault ont pris 87 départs en première ligne.

15 : C’est le nombre de victoires que Fernando Alonso a remporté au cours de ses quatre saisons avec Renault F1 Team. Coïncidence ou non, l’Espagnol a également décroché quinze pole positions. Si on retient aussi les 37 podiums qu’il a fait, il est alors sans conteste le meilleur pilote Renault en Formule 1.

19 : L’équipe a terminé sur le podium à 19 reprises en 18 Grand Prix lors de la saison 2006. Un autre exemple qui souligne la montée en puissance de Renault F1 Team en 2006.

20 : En 2006, Renault F1 Team utilisa 20 moteurs (10 par pilote). Parmi ces 20 moteurs, 4 d’entre eux étaient des spécifications A, 7 des spécifications B, 4 des spécifications C, 4 spécifications D et un bloc spécification E pour Giancarlo Fisichella au Brésil. Les deux pilotes ont changé un moteur sans compléter la totalité de son cycle de vie (Fisichella à Bahreïn et Alonso en Italie).

50 : La pole position de Fernando Alonso en Chine était la 50ème de Renault en Formule 1.

97 : Ce pourcentage est le nombre de tours de course bouclé par  Fernando Alonso en 2006. Cela signifie qu’il a couvert 1108 tours sur les 1137 possibles, un chiffre impressionnant. Et une fois encore, il dépasse ses performances de 2005 où il avait bouclé 1074 tours sur 1180 possibles, soit un taux relatif de 91%.

100 : 2006 fut un centenaire important. Tout d’abord à Barcelone où la victoire de Fernando lors de son Grand Prix national marquait la 100ème victoire du partenariat Renault-Elf. Au Canada ensuite, où Fernando remporta la 100ème victoire de Michelin en F1, un jour avant le centenaire de la première victoire de Renault-Michelin en Grand Prix, le 26 Juin 1906 au Mans.

150 : En s’imposant en qualifications en Espagne, Fernando Alonso décrocha la 150ème pole position d’un moteur Renault en Formule 1. La première fut remportée en 1979, au Grand Prix d’Afrique du Sud par Jean-Pierre Jabouille et son moteur turbo.

200 : Au Grand Prix de Grande-Bretagne, cette année, Renault prit le départ de son 200ème Grand Prix en tant que constructeur châssis-moteur. Un anniversaire qui fut célébré comme il se doit étant donné que Fernando a remporté la course cette année. Une anecdote qui a son importance car c’est à Silverstone, en 1977, que l’histoire a commencé. Michelin célébrait son 200ème Grand Prix à Melbourne cette année et Fernando remporta la course également !

299 : Le 37ème et dernier podium de Fernando sous les couleurs Renault au Brésil était le 299ème d’un moteur Renault… Nous espérons fêter un nouveau tricentenaire à Melbourne en 2007 !

520 : Les Renault ont mené 520 tours de la saison 2006, tout comme son rival Ferrari ! Les principaux poursuivants sont l’équipe McLaren avec 60 tours bouclés en tête et Honda qui a encore un score à deux chiffres avec 25 tours. A titre de comparaison, en 2005, Renault fut en tête de file pendant 452 tours alors que le second au Championnat, McLaren, avait été en tête 592 tours !

47 167 : C’est le nombre dekilomètres d’essais complété cette saison, de janvier au Grand Prix duBrésil. En 2007, le maximum envisagé sera de 30 000km, soit uneréduction de près de 50%.

source : Renault F1


 

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Michael Schumacher , Fernando Alonso , Jean-Pierre Jabouille , Alain Prost , Ayrton Senna , René Arnoux , Jack Brabham
Équipes McLaren , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités