Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
24 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
30 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
44 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
58 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
72 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
79 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
93 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
114 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
128 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
135 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
149 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
191 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
198 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
219 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
247 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
254 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
268 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
282 jours

Pirelli : Revenir aux pneus 2018 n'aiderait pas les équipes

partages
commentaires
Pirelli : Revenir aux pneus 2018 n'aiderait pas les équipes
Par :
19 juin 2019 à 07:00

Le directeur de Pirelli en Formule 1, Mario Isola, explique qu'il est incorrect de penser que revenir aux pneumatiques de l'année dernière aiderait les équipes en difficulté avec les gommes 2019.

Au milieu d'un début de saison dominateur de Mercedes, la bande de roulement plus fine des Pirelli version 2019 a été critiquée par plusieurs équipes, qui lui reprochent les difficultés pour apporter ces pneus à la température de fonctionnement optimale. Cela a même provoqué des appels à revenir aux spécifications 2018, bien que personne n'ait approché le manufacturier italien dans ce sens.

"Les pneus sont nouveaux, mais les voitures le sont aussi", a déclaré Isola à Motorsport.com. "Il y a un nouvel ensemble aérodynamique, qui génère un appui différent par rapport à l'année dernière. Je ne suis pas sûr que [ça fonctionnerait] si nous revenions aux spécifications 2018 avec une nouvelle voiture. Nous ne pouvons pas assurer que les anciennes versions fonctionneraient avec les monoplaces actuelles."

Un des leaders de la critique sur l'impact des gommes 2019 sur la hiérarchie est le conseiller de Red Bull Motorsport, Helmut Marko, qui a déclaré à Speedweek que la raison de l'absence de plainte avant le début de la saison était que "le problème était impossible à prévoir. Les essais hivernaux se tiennent à des températures si basses qu'on ne les retrouve pas durant le reste de la saison. À ce moment, les gens pensaient que cela pouvait être corrigé. Mais ça n'a pas été le cas."

Lire aussi :

Cependant, Isola déclare que les équipes font simplement face à la même "courbe d'apprentissage" qu'elles rencontrent habituellement : "Toutes les équipes essaient de comprendre, aussi vite que possible, la manière d'utiliser les pneus. Si l'une d'entre elles est meilleure, elle peut le faire plus vite. Cela prend plus de temps à d'autres pour y parvenir."

Et de poursuivre que Pirelli est satisfait "tant que nous avons un produit qui est sécurisant, fiable, qui ne fait pas de cloques et dont la surchauffe est faible. La différence, c'est que nous ne pouvons pas modifier les pneus durant la saison, et qu'eux peuvent modifier la voiture. Donc nous ne contrôlons pas leur processus de modification des monoplaces. Ils sont libres de faire ce qu'ils veulent."

Mercedes a gagné les sept courses disputées jusqu'ici cette saison, mais n'est pas la seule équipe satisfaite par les pneus 2019 de Pirelli. "Évidemment, notre voiture fonctionne dans une fenêtre totalement différente par rapport aux trois équipes de pointe, il manque une seconde et demie, mais dans la fenêtre de fonctionnement qu'est la nôtre, nous sommes plutôt satisfaits du fonctionnement des pneus", a déclaré Zak Brown, PDG de McLaren. "Nous pensons comprendre comment utiliser les différentes spécifications. C'est un défi technique, donc nous ne voyons pas le besoin de changement, surtout en cours de saison."

Même le directeur de Haas, Günther Steiner, qui est avec Marko l'un des plus grands détracteurs des nouveaux Pirelli, reconnaît qu'un retour en arrière n'est pas une bonne solution : "Nous devons faire attention à ce que nous souhaitons. Nous devons savoir ce que nous voulons avant de dire qu'on veut revenir en arrière, pour ensuite nous plaindre. Cela ne nous fait pas paraître très intelligents. Nous devons être prudents et comprendre afin de parvenir à les utiliser."

Article suivant
Diaporama - Tous les vainqueurs du Grand Prix de France F1

Article précédent

Diaporama - Tous les vainqueurs du Grand Prix de France F1

Article suivant

Guide circuit - Tout savoir sur le Circuit Paul Ricard

Guide circuit - Tout savoir sur le Circuit Paul Ricard
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Tags pirelli , pneus
Auteur Scott Mitchell