Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
16 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
23 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
37 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
72 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
85 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
100 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
107 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
121 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
128 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
142 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
156 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
184 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
191 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
205 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
212 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
226 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
240 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
261 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
275 jours

C'était un 21 janvier : Laffite et Ligier en fanfare !

partages
commentaires
C'était un 21 janvier : Laffite et Ligier en fanfare !
Par :
21 janv. 2020 à 10:02

Le 21 janvier 1979, Jacques Laffite et Ligier ouvraient la saison de Formule 1 tambour battant : sur le circuit de Buenos Aires, le tandem tricolore décrochait la victoire après avoir déjà obtenu la pole position. Une domination confirmée dès le Grand Prix suivant, ouvrant la voie à un rêve...

Avant de voir les Ligier de Jacques Laffite et Patrick Depailler surclasser le reste du peloton en qualifications sur ce premier Grand Prix de la saison, en Argentine, rien ne semblait prédestiner l'écurie française à un tel résultat. Elle sortait d'une saison 1978 difficile et n'avait pas remporté la moindre course depuis 1977, tandis que les observateurs s'attendaient à voir Lotus ou Ferrari prendre à nouveau le dessus. Néanmoins, Ligier avait changé beaucoup de choses durant l'intersaison, abandonnant notamment le V12 Matra au profit du V8 Ford-Cosworth DFV. 

Lire aussi :

Conçue par Gérard Ducarouge, la JS11 était une monoplace plus courte et plus large que sa devancière, la JS9. Ce changement de philosophie avait été facilité par l'intégration d'un moteur Ford plus compact et plus léger. Le manque de rigidité du châssis avait quant à lui été corrigé.

C'est ainsi que les deux Ligier allaient frapper un grand coup en s'octroyant la première ligne en Argentine. Si Patrick Depailler terminait le lendemain au pied du podium, Jacques Laffite signait en revanche la deuxième victoire de sa carrière avant de confirmer deux semaines plus tard au Brésil.

Alors en tête du championnat, le Français pouvait nourrir d'immenses espoirs, mais la suite fut une désillusion. La Ligier rentra peu à peu dans le rang face aux Ferrari et aux Williams, à tel point que Guy Ligier décida de stopper tout investissement sur la monoplace après la mi-saison. Laffite ne remporta pas d'autre Grand Prix durant cette saison 1979, signant toutefois quatre autres podiums pour terminer à la quatrième place du championnat. 

En images : Jacques Laffite au GP d'Argentine 1979

Utilisez les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

Diapo
Liste

1/8

Photo de: Sutton Motorsport Images

2/8

Photo de: LAT Images

3/8

Photo de: LAT Images

4/8

Photo de: LAT Images

5/8

Photo de: LAT Images

6/8

Photo de: Sutton Motorsport Images

7/8

Photo de: Sutton Motorsport Images

8/8

Photo de: Sutton Motorsport Images

Article suivant
Ocon était "très proche" du baquet Mercedes pour 2020

Article précédent

Ocon était "très proche" du baquet Mercedes pour 2020

Article suivant

L'Azerbaïdjan estime à 450M€ le boost lié à l'accueil de la F1

L'Azerbaïdjan estime à 450M€ le boost lié à l'accueil de la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Grand Prix d'Argentine
Pilotes Jacques Laffite
Équipes Ligier
Auteur Basile Davoine