Ocon était "très proche" du baquet Mercedes pour 2020

Esteban Ocon a confirmé la longue hésitation de Mercedes au moment de faire son choix de pilote pour la saison 2020.

Ocon était "très proche" du baquet Mercedes pour 2020

Tandis que Toto Wolff avait plusieurs fois évoqué l'an passé un tiraillement profond quant à la décision à prendre pour 2020, Esteban Ocon a lui-même confirmé qu'il avait été "très proche" de décrocher le baquet Mercedes aux côtés de Lewis Hamilton. Le Français, qui exprime la situation sans afficher de regret, assure notamment que les discussions ont duré jusqu'au moment où l'écurie allemande a finalement choisi de prolonger le contrat de Valtteri Bottas.

Protégé de Mercedes, Ocon prendra un autre chemin cette saison en intégrant l'écurie Renault. Dans une interview accordée à ESPN, il évoque à quel point Mercedes a longtemps pesé le pour et le contre. Interrogé sur ses chances de décrocher un volant dans l'équipe de Brackley dès cette année, il répond : "Très proche, et il y a eu des discussions jusqu'au dernier moment. Mais c'est fait maintenant, et je dois regarder devant moi."

Le pilote tricolore ne souhaite "pas entrer dans les détails" pour préciser ce qui a fait pencher la balance en faveur de Valtteri Bottas. "Peut-être qu'il faut demander à Toto [Wolff]", estime-t-il. "Je pense que c'est seulement lui qui a pris la décision, mais il peut mieux l'expliquer. Il me l'a expliquée également, mais sa principale raison était bien sûr le fait que je sois encore jeune et que j'aie le temps."

Ses arguments, le directeur de l'écurie les a déjà donnés récemment et les a précisés. Non seulement Mercedes jugeait inopportun d'envoyer si tôt son jeune pilote affronter le sextuple Champion du monde Lewis Hamilton, mais la crainte de briser une harmonie précieuse entre les pilotes existait également.

Lire aussi :

"Je me posais énormément de questions..."

Tourné vers l'avenir, Ocon prépare désormais son grand retour sur la grille, après une saison blanche durant laquelle il a dû ronger son frein. "Ma vie a toujours tourné autour du sport automobile et il n'y a rien eu d'autre", rappelle-t-il. "J'ai tout sacrifié pour ça, et passer un an sans courir laisse un grand vide, c'est certain. La seule chose à laquelle je pensais était de revenir très vite."

Esteban Ocon, Mercedes AMG F1, avec les membres de son équipe

Dindon de la farce du précédent marché des transferts, le Normand assure avoir douté malgré la volonté farouche de Mercedes de lui trouver un point de chute pour 2020. "Il n'y a rien de certain en Formule 1", souligne-t-il en connaissance de cause. "Je pensais que les gens oublieraient un peu, car je n'étais pas sur la grille, je ne pouvais pas être performant, et en début d'année quand le marché des transferts était calme, c'était une très longue période pour moi. Je me posais énormément de questions, mais ensuite l'équipe a fait un travail fantastique pour trouver des solutions et nous avons vraiment travaillé d'arrache-pied sur tous les sujets. Ils étaient au top car nous avons réussi à trouver une formidable option pour moi."

Alors que sa carrière reste gérée par Mercedes, Ocon a un avenir inscrit chez Renault grâce à un contrat de pilote d'usine pour les deux prochaines années, auxquelles s'ajoute une option pour 2022. De quoi être plus serein, même si le passé lui a enseigné la prudence. "Mon précédent contrat [chez Force India] était aussi de deux ans !" ironise-t-il. "Alors j'espère que celui-ci durera [vraiment] deux ans ! Mais c'est bien sûr une bonne chose de ne pas avoir un contrat court, ça assure un peu l'avenir, mais je regarde au-delà de ces deux années aussi. Nous verrons bien."

partages
commentaires
Mercedes, Ferrari, Red Bull : un match à trois palpitant ?

Article précédent

Mercedes, Ferrari, Red Bull : un match à trois palpitant ?

Article suivant

C'était un 21 janvier : Laffite et Ligier en fanfare !

C'était un 21 janvier : Laffite et Ligier en fanfare !
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021