Rowland critique l'approche de Hamilton face aux coûts du sport auto

Faut-il en faire davantage pour aider les jeunes pilotes ?

Rowland critique l'approche de Hamilton face aux coûts du sport auto

Sextuple Champion du monde de Formule 1, Lewis Hamilton est peut-être l'un des meilleurs exemples de pilotes issus d'un milieu modeste. L'Anglais est bien conscient de la difficulté de gravir les échelons, y compris en karting, où le budget pour une saison se chiffre désormais en dizaines – voire centaines – de milliers d'euros.

Lire aussi :

"Mon père a dépensé dans les 20'000 £ et hypothéqué la maison à plusieurs reprises lors des premières années", avait révélé le natif de Stevenage en novembre dernier dans le Graham Norton Show. "Mais aujourd'hui, c'est devenu tellement coûteux. Il y a très peu de familles ouvrières qui gravissent les échelons, que des familles riches. Je souhaite que l'on revienne aux bases, d'une manière ou d'une autre. Si mon père n'avait pas fait le travail qu'il a fait et si Ron Dennis ne m'avait pas fait signer quand j'avais 13 ans, je ne serais pas assis devant vous aujourd'hui, je ferais autre chose."

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG Petronas F1

Oliver Rowland a vécu une situation similaire : l'association Racing Steps Foundation, qui aidait des jeunes pilotes britanniques prometteurs, l'a soutenu de 2010 à 2016, de la Formule Renault au GP2. Or, si l'actuel pilote Nissan e.dams en Formule E tire le même constat que Hamilton, il estime agir davantage.

"Je suis très bien placé pour savoir ce que cela coûte d'avoir une écurie de karting", a déclaré Rowland dans le podcast d'Inside Electric. "Les gens disent qu'il faudrait se débarrasser des équipes parce qu'elles engendrent davantage de coûts. Mais en même temps, l'équipe fournit un package qui permet au pilote de progresser bien plus vite que s'il était seul. Surtout en Grande-Bretagne, les premiers échelons du karting sont vraiment bons et les pilotes deviennent très vite vraiment performants."

"J'ai moi-même sponsorisé ou aidé financièrement quelques pilotes, je les ai aidés de plusieurs manières dans la mesure du possible. Je ne suis pas au même niveau que les pilotes de pointe en F1, mais je mets la main à la poche pour aider les gens qui le méritent à mon avis et qui ne pourraient probablement pas atteindre le niveau supérieur sans cette aide. Les gens qui le disent dans la presse par exemple pourraient peut-être faire pareil. Ça m'agace un peu quand j'entends les gens s'en plaindre alors qu'ils ne font pas grand-chose [pour aider]."

"Par exemple, Lewis [Hamilton] a évoqué il y a quelques mois l'importance des premiers échelons du sport auto, tout ça. S'il associait son nom à trois ou quatre pilotes qui se débrouillent exceptionnellement bien, cela les aiderait à trouver des sponsors. Et cela ne lui coûterait rien, en fait. Il s'agirait juste qu'il soutienne quelqu'un, qu'il aille voir les sponsors, voire qu'il aille aux réunions avec eux. Il générerait très vite un budget de karting de cent mille [livres]. Alors que sans lui, c'est vraiment difficile pour tout le monde d'obtenir quoi que ce soit."

Rowland prend l'exemple de ses propres initiatives, lui qui avait notamment coaché un certain Charles Leclerc ; ce dernier allait d'ailleurs le vaincre pour le titre de F2 trois ans plus tard…

"Quand j'avais 14, 15, 16 ans, j'étais mécanicien pour gagner un peu d'argent sur mes week-ends libres, en karting. Et quand je suis passé en Formule Renault [2.0 Eurocup], je coachais les pilotes de l'équipe en Formule Renault [2.0] NEC ; puis quand je suis passé en World Series [Formule Renault 3.5], je coachais l'équipe de Formule Renault [2.0] de Fortec, pour qui je courais. Je vivais seul à Northampton, je peinais à subsister : il fallait manger, il fallait payer le loyer… Travailler à côté était le seul moyen de le faire."

Oliver Rowland, vainqueur du McLaren Autosport BRDC Award

Remporter le McLaren Autosport BRDC Award en 2011 a contribué à la carrière de Rowland

"En parallèle, je suis resté proche du monde du karting et j'ai établi de bonnes relations avec quelques jeunes pilotes, qui n'avaient que huit ou neuf ans. J'allais les voir de temps en temps pour les aider, ils étaient contents. Il y en a un qui s'appelle Arvin Lindblad, je l'ai coaché, puis je l'ai guidé pour savoir quelle équipe choisir ; à un moment, il ne savait pas trop quoi faire, et j'ai fini par proposer à son père de créer une écurie de karting."

"C'était quand j'étais en F2, donc ce n'était pas idéal, car l'année de F2 s'annonçait importante. Mais en même temps, je savais que si ça ne fonctionnait pas en F2, je pourrais me retrouver au chômage en 2018 ; à ce stade ça pouvait se terminer très vite. Je savais avoir besoin d'un plan B et j'ai décidé de le faire avec lui, via une équipe composée d'un seul membre [lui-même, ndlr]. Son père a acheté une camionnette, une tente et le reste. Il n'avait que neuf ans et nous avons fini deuxième du championnat britannique, il s'est très bien débrouillé."

"Depuis, chaque année, l'écurie n'a fait que s'agrandir ; nous avons désormais 13 ou 14 pilotes et avons quasiment tout gagné ces deux dernières années. Je ne peux plus y passer autant de temps qu'avant, mas c'est quelque chose que j'aime vraiment faire dans mon temps libre."

partages
commentaires
La Formule E dévoile son calendrier 2021

Article précédent

La Formule E dévoile son calendrier 2021

Article suivant

Agag : Le sport auto doit développer les moteurs à combustion

Agag : Le sport auto doit développer les moteurs à combustion
Charger les commentaires
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021