Des Spice Girls au hacking : l'histoire des présentations F1

Qu'elles soient tape-à-l'œil ou plus modestes, les présentations des monoplaces de Formule 1 n'ont jamais laissé les fans indifférents.

Présentation de la BRM P160 (1972)
Peter Gethin quitte le paquet de cigarettes géant au volant de sa nouvelle BRM blanche et rouge.
Présentation de la McLaren M26 (1976)
Nouvelle utilité pour l'aileron arrière de la nouvelle arme de McLaren !
Présentation de la Hesketh 308E (1977)
À la fin des années 1970, le magazine Penthouse se lance en F1 avec une Hesketh 308E.
Présentation de la McLaren MP4/12 (1997)
Mika Häkkinen et David Coulthard aux côtés des Spice Girls.
Présentation de la McLaren MP4/12 (1997)
Mika Häkkinen et David Coulthard aux côtés des Spice Girls.
Présentation de la BAR 01 (1999)
La nouvelle équipe BAR surprend avec deux livrées différentes pour ses voitures, du jamais vu en F1 ! La FIA n'a guère apprécié.
Présentation de la Benetton B200 (2000)
La Benetton B200 a été présentée dans le parc de Montjuïc, qui a accueilli quelques Grands Prix de F1 entre 1969 et 1975.
Présentation de la Benetton B200 (2000)
Un spectacle son et lumière.
Présentation de la Benetton B200 (2000)
Alexander Wurz, Rocco Benetton et Giancarlo Fisichella.
Présentation de la Benetton B201 (2001)
Une gondole inhabituelle !
Présentation de la Benetton B201 (2001)
La B201 revient sur la terre ferme...
Présentation de la Benetton B201 (2001)
... et elle est dévoilée sur la place Saint-Marc de Venise.
Présentation de la Benetton B201 (2001)
Jenson Button, Flavio Briatore et Giancarlo Fisichella.
Présentation de la Jordan EJ12 (2002)
Jordan fait sensation en 2002 en se faisant livrer par son sponsor DHL la nouvelle EJ12 à l'aéroport de Bruxelles.
Présentation de la Sauber C22 (2003)
La nouvelle Sauber a été présentée sur la patinoire de Zurich.
Présentation de la Renault R24 (2004)
Renault s'est offert l'opéra de Palerme en 2004.
Présentation de la Renault R24 (2004)
Et Fernando Alonso a fait fumer les pneus dans les rues de la ville.
Présentation de la Sauber C23 (2004)
Felipe Massa, Peter Sauber, Giancarlo Fisichella et les Sugababes étaient au Hangar-7 de Red Bull en 2004.
Présentation de la livrée Jordan (2005)
Désormais sous contrôle russe, Jordan s'est rendu à Moscou début 2005.
Présentation de la livrée Jordan (2005)
Tiago Monteiro et Narain Karthikeyan chaudement vêtus.
Présentation de la Toyota TF105 (2005)
Après Benetton en 2000, Toyota a choisi Barcelone pour la présentation de sa nouvelle voiture. Cette fois-ci, c'était à la gare.
Présentation de la Toyota TF105 (2005)
John Howett, Tsutomu Tomita et Yoshiaki Kinoshita avec la Toyota TF105.
Lancement de saison de Red Bull Racing (2005)
Vitantonio Liuzzi et Christian Klien aident la chanteuse Pink à sortir de la Red Bull RB1.
Lancement de saison de Red Bull Racing (2005)
David Coulthard, Pink, Christian Klien et Vitantonio Liuzzi.
Lancement de saison de Red Bull Racing (2005)
Concert de Pink pour le lancement de la première saison de Red Bull en F1.
Présentation de la Honda RA107 (2007)
C'est au musée d'histoire naturelle de Londres que Honda a levé le voile sur sa livrée "verte" en 2007.
Présentation de la McLaren MP4-22 (2007)
Plus de 200'000 Valenciens étaient au rendez-vous pour voir Fernando Alonso, Lewis Hamilton et la nouvelle McLaren.
Présentation de la McLaren MP4-22 (2007)
Plus de 200'000 Valenciens étaient au rendez-vous pour voir Fernando Alonso, Lewis Hamilton et la nouvelle McLaren.
Présentation de la BMW Sauber F1.08 (2008)
Nick Heidfeld a pris le volant de sa BMW Sauber à l'intérieur du centre BMW de Munich !
Présentation de la BMW Sauber F1.08 (2008)
Nick Heidfeld a pris le volant de sa BMW Sauber à l'intérieur du centre BMW de Munich !
Présentation de la McLaren MP4-26 (2011)
Présentation originale signée McLaren, l'assemblage de la voiture s'étant achevé devant les spectateurs.
31

Tous les ans, les fans de Formule 1 surveillent tout particulièrement le mois de février. Le Championnat du monde ne démarre qu'en mars, certes, mais février marque le début des premiers essais hivernaux et, surtout, la présentation des nouvelles voitures. Cette période est donc très appréciée puisqu'elle met un terme à deux mois d'ennui, sans F1.

Si aujourd'hui les présentations sont plutôt mornes, alternant entre de simples photos, un stream en direct ou un sobre lever de couverture dans la pitlane d'un circuit, les équipes y accordaient une attention toute particulière il y a une poignée d'années.

Une fois le sponsoring autorisé en catégorie reine, à la fin des années 1960, les équipes ont pu s'appuyer sur le soutien financier de leurs nouveaux mécènes pour organiser une petite conférence de presse dans leur usine ou, dans le meilleur des cas, une cérémonie dans une salle londonienne un peu chic, réunissant des journalistes, des photographes et quelques invités de marque. Bien entendu, tout le monde n'avait pas les mêmes moyens. Ainsi, les structures au portefeuille rachitique ne pouvaient pas se permettre de telles extravagances et se contentaient de garer leur modèle dans le paddock au moment de rouler.

C'est BRM qui a changé la donne en premier pour faire un beau coup de pub avec la présentation de sa voiture. Ainsi, l'emblématique équipe britannique a fait sensation en 1972 en dévoilant une voiture qui sortait d'un paquet de Marlboro géant, le cigarettier américain venant de signer un accord avec l'écurie.

Peter Gethin, BRM P160

Peter Gethin, BRM P160

Mais ce genre d'événement original ne s'est démocratisé que bien plus tard. Il a fallu attendre deux décennies de plus pour voir la manière de présenter une Formule 1 changer drastiquement.

Surfant sur la popularité du championnat dans les années 1990, plusieurs équipes ont commencé à revoir leur stratégie pour les présentations. Auparavant discrètes, elles ont pris l'allure de cérémonies hollywoodiennes, Benetton montrant le chemin à suivre. En 1996, l'écurie dirigée par Flavio Briatore s'est rendue à Taormine, en Sicile, tout d'abord pour arpenter les rues de la ville avec la B195 de l'année précédente puis pour présenter la toute nouvelle B196 au cœur du théâtre antique.

On a ensuite retrouvé l'équipe en 2000 à Barcelone, non pas sur le circuit mais sur les hauteurs de la ville. Les spectateurs ont d'abord fait face à une monoplace taillée dans la roche, puis celle-ci s'est renversée pour révéler de l'autre côté la Benetton B200. Et pour les insatisfaits, Benetton avait encore un as dans sa manche avec quelques feux d'artifice.

Benetton B200

Benetton B200

Enfin, pour la dernière saison de l'équipe sous ce nom, en 2001, c'est à Venise que le modèle fut présenté. Transporté par gondole, la B201 a été acheminée jusqu'à la célèbre place Saint-Marc. On estime que Benetton a déboursé près d'un demi-million de dollars pour cet événement ! Une fois la reprise de l'équipe par Renault finalisée, le Losange s'est rendu au Technocentre de Guyancourt en 2002, au palais de la culture et des congrès de Lucerne en 2003, à l'opéra de Palerme en 2004, à Monaco de 2005 à 2006, à Amsterdam en 2007, et de nouveau en région parisienne en 2008. Quel périple !

Entre-temps, McLaren avait frappé fort avec une présentation en grande pompe au célèbre Alexandra Palace de Londres. Geri Halliwell, future épouse de Christian Horner, et toutes les Spice Girls (plus Jamiroquai) étaient venues faire le show. Mais l'équipe britannique n'a pas été la seule à mêler F1 et musique puisque Sauber a organisé un mini-concert des Sugababes, déguisées en mécaniciennes de l'équipe suisse, à Salzbourg en 2004… ce qui faisait suite à une présentation dans une patinoire de Zurich l'année précédente.

En 2005, Toyota a garé sa TF105 dans la gare centenaire de França, à Barcelone, et Jordan a investi la place Rouge de Moscou pour célébrer la prise de pouvoir d'Alex Shnaider, cofondateur du groupe Midland. Vêtu d'un épais manteau de fourrure et coiffé d'une belle chapka, Narain Karthikeyan a surement pris plus de plaisir ce jour-là que durant toute la saison...

En 2002, Jordan s'est fait livrer la nouvelle EJ12 par son sponsor DHL à l'aéroport de Bruxelles

En 2002, Jordan s'est fait livrer la nouvelle EJ12 par son sponsor DHL à l'aéroport de Bruxelles

Compte tenu de l'image de McLaren, on pouvait penser que la présentation culte de 1997 n'était qu'une folie passagère dans le tableau ultra-sérieux peint par l'artiste Ron Dennis. Or, dix ans plus tard, l'écurie britannique a remis le couvert. Devant quelque 200'000 personnes, Fernando Alonso et Lewis Hamilton ont pris le volant d'une F1 à Valence avant de révéler la raison de leur future discorde, la MP4-22, accompagnée par divers danseurs et gymnastes.

Et en 2011, la même équipe a réquisitionné la Potsdamer Platz de Berlin pour terminer l'assemblage de sa monoplace. Un châssis presque nu était au centre de la foule, et quelques chanceux ont pu contribuer au show en donnant aux mécaniciens les pièces manquantes. Jenson Button et Hamilton se sont chargés des touches finales en plaçant volant et appuie-tête.

Mais le temps de l'extravagance était d'ores et déjà terminé. Dès 2009 et au cours des années suivantes, les moyens mis dans l'organisation d'évènements de ce type ont été redirigés dans le développement des voitures, ce qui est assez logique compte tenu du fait que les coûts ne cessaient de grimper et qu'il était de plus en plus difficile de gagner ne serait-ce qu'un millième de seconde sur un tour.

Les présentations plus modestes, à l'usine ou directement sur le circuit, sont donc redevenues majoritaires. Quelques exceptions sont à noter toutefois, même si elles n'ont jamais rivalisé avec ce qui a été vu précédemment.

Tirons malgré tout notre chapeau à Williams qui a su innover en souhaitant présenter sa F1 de 2021 en réalité augmentée pour permettre aux fans, via une application à télécharger sur l'App Store et Google Play, de découvrir la monoplace chez eux. L'application a été facilement hackée et des images ont commencé à circuler sur Internet, forçant l'équipe à annuler toute l'opération.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Horner attend un meilleur soutien au directeur de course en 2022
Article suivant L'arme informatique qui rend la F1 confiante sur les règles 2022

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France