Steiner : La F1 ne peut pas prendre le risque de voyager en Chine

Le directeur de Haas, Günther Steiner, juge que la Formule 1 doit s'assurer qu'il n'y a aucun risque à voyager en Chine avant de donner le feu vert pour trouver une nouvelle place à la manche de Shanghai dans le calendrier.

Steiner : La F1 ne peut pas prendre le risque de voyager en Chine

La date initiale à laquelle devait se tenir la course de Shanghai, le 19 avril, a été abandonnée à cause de l'épidémie de coronavirus, et les responsables de la F1 réfléchissent à différentes options pour parvenir à l'organiser plus tard dans la saison. Une des possibilités serait d'organiser un Grand Prix de Chine sur deux jours durant le week-end entre les manches du Brésil et d'Abu Dhabi. Günther Steiner assure qu'il est trop tôt pour réfléchir à de tels scénarios, que les équipes les acceptent ou non, car la F1 doit pouvoir garantir qu'il n'y a aucun risque d'être contaminé.

Lire aussi :

"À ce moment-là, serons-nous épargnés par ce qui se produit actuellement ?", s'est interrogé Steiner, lorsque Motorsport.com lui a demandé s'il approuvait un enchaînement de trois courses en fin de saison. "C'est sûr, et la FOM dit la même chose. On peut organiser un enchaînement de trois courses, mais je ne sais pas quand le virus sera terminé. Je n'en ai aucune idée. Mais s'il y a le moindre risque, je suis clairement contre cette idée, nous ne devons pas courir s'il y a un risque."

"Je pense que [la FOM] étudie ce genre de choses, en espérant que ce soit terminé, mais je ne crois pas que quiconque puisse dire qu'en novembre, le virus sera éradiqué. J'espère qu'il le sera, car ce n'est pas une bonne chose, mais il n'y a pas de garantie. Donc si tout est résolu, nous verrons comment ça peut fonctionner et s'il est possible de le faire sur le plan logistique. Ça fait beaucoup de 'si'. Je pense qu'ils étudient cela, mais ils ne nous ont pas fait de proposition sur la manière dont ça serait fait. Ils doivent regarder ce qui est possible."

Lire aussi :

Le directeur d'AlphaTauri, Franz Tost, approuve le fait que le report était inévitable, mais il est ouvert à l'idée de trouver une nouvelle date : "Tout d'abord, c'est une décision absolument parfaite de la FIA et de la FOM de ne pas aller en Chine dans de telles circonstances. La sécurité et la santé de tous les employés et de toutes les personnes, car vous serez aussi ici, est le facteur le plus important."

"Quant à savoir si nous pouvons caser la date en fin de saison, nous verrons. Tout d'abord, ils devront régler la situation sur le plan de la santé. Et je doute qu'ils puissent le faire dans un délai qui nous permette de nous y rendre en toute sécurité. Et s'il y a une possibilité, ce sera évidemment en fin de saison. Abu Dhabi doit être en fin de saison, c'est dans leur contrat, donc peut-être qu'ils le repousseront d'une semaine. Si le coronavirus est sous contrôle, je pense que nous pouvons trouver une solution."

Reste l'épineux problème du Vietnam, pays frontalier de la Chine, où l'épidémie est également présente et qui doit organiser son premier Grand Prix début avril : "De ce que j'en sais, jusqu'à maintenant, les organisateurs assurent que l'on peut courir là-bas. Mais évidemment, la santé de toutes les personnes doit être une priorité."

Avec Adam Cooper  

partages
commentaires
Les changements qui permettent à Mercedes d'intégrer le DAS

Article précédent

Les changements qui permettent à Mercedes d'intégrer le DAS

Article suivant

Racing Point évoque des "transferts de technologie" avec Aston Martin

Racing Point évoque des "transferts de technologie" avec Aston Martin
Charger les commentaires
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021