Latifi : "Tous les problèmes de Williams ne sont pas résolus"

La première semaine d'essais hivernaux a été positive pour l'écurie Williams, mais le plus dur reste à faire, estime Nicholas Latifi.

Latifi : "Tous les problèmes de Williams ne sont pas résolus"
Charger le lecteur audio

Le contraste avec l'an dernier est immense pour Williams. En 2019, l'équipe anglaise avait manqué les deux premières journées et demie des tests de pré-saison, sa monoplace n'étant alors pas prête, et la FW42 s'était avérée très peu compétitive pendant tout le reste de la campagne.

Lire aussi :

Cette fois, en trois jours, Williams a parcouru plus de 1500 kilomètres, et si la FW43 n'était que la neuvième monoplace la plus rapide aux mains de George Russell et Nicholas Latifi, elle ne semble pas être distancée par ses rivales de la même manière que la saison passée – même s'il est encore trop tôt pour tirer des conclusions.

Les ingénieurs de l'écurie n'ont pas caché que la FW43 était une évolution de sa devancière, et malgré les progrès réalisés, cette monoplace semble être une base perfectible. "Il y a vraiment des signes positifs", commente Latifi. "La voiture a encore des faiblesses, des choses qu'il nous faut encore résoudre, des soucis caractéristiques qui dérivent de l'an dernier, donc tous les problèmes ne sont pas résolus. Nous en saurons davantage d'ici les qualifications."

Williams pourrait bénéficier du fait que Latifi ait un ressenti similaire à celui de Russell. "Même l'an dernier, chaque fois que je faisais les EL1 à ses côtés ou les essais de pneus, les rookie tests, je disais toujours plus ou moins la même chose que les pilotes titulaires", souligne le Canadien. "Plus spécifiquement sur cette journée et demie de roulage [sur les trois jours partagés entre les deux pilotes, ndlr], mon feedback est exactement identique au sien. J'imagine que c'est bien pour l'équipe, elle a une direction dans laquelle pousser la voiture à l'unisson."

Latifi veut faire jeu égal avec Russell

Nicholas Latifi, Williams FW43

Quant à ses objectifs personnels, Latifi préfère en savoir davantage sur la hiérarchie avant de les fixer, n'étant pas certain de la position de Williams par rapport à la concurrence. "Cela dit, en F1, la principale référence est toujours le coéquipier, car on est dans la même voiture", rappelle le vice-Champion F2 en titre. "George est un très bon coéquipier, j'ai donc hâte de l'affronter en course et de me mesurer à lui pour voir comment je me débrouille. Je dirais donc que l'objectif est simplement d'atteindre son rythme dès que possible. Bien sûr, comme je suis débutant, il est clair qu'il aura un avantage lors des premières courses. J'espère juste y arriver aussi vite que possible."

Russell, lui, a fait remarquer que Latifi était particulièrement bien préparé pour la Formule 1, ayant testé pour Renault (2016-2017), Force India (2018) et Williams (2019) ces quatre dernières années. Le Torontois est toutefois prompt à tempérer ce point de vue : "Je dirais que mon expérience globale de la F1 me donne certainement un avantage en tant que rookie. En même temps, je dirai que c'est probablement l'année la plus difficile pour faire ses débuts, au niveau des essais : deux journées de moins, plus d'essais en cours de saison, plus de rookie test. Il y a donc certainement moins de temps de piste avant les premières courses. Mais je me sens aussi préparé que possible pour ma première saison complète."

partages
commentaires
Hamilton, leader de la lutte pour l'écologie en Formule 1
Article précédent

Hamilton, leader de la lutte pour l'écologie en Formule 1

Article suivant

Les changements qui permettent à Mercedes d'intégrer le DAS

Les changements qui permettent à Mercedes d'intégrer le DAS
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021