Latifi : "Tous les problèmes de Williams ne sont pas résolus"

La première semaine d'essais hivernaux a été positive pour l'écurie Williams, mais le plus dur reste à faire, estime Nicholas Latifi.

Latifi : "Tous les problèmes de Williams ne sont pas résolus"

Le contraste avec l'an dernier est immense pour Williams. En 2019, l'équipe anglaise avait manqué les deux premières journées et demie des tests de pré-saison, sa monoplace n'étant alors pas prête, et la FW42 s'était avérée très peu compétitive pendant tout le reste de la campagne.

Lire aussi :

Cette fois, en trois jours, Williams a parcouru plus de 1500 kilomètres, et si la FW43 n'était que la neuvième monoplace la plus rapide aux mains de George Russell et Nicholas Latifi, elle ne semble pas être distancée par ses rivales de la même manière que la saison passée – même s'il est encore trop tôt pour tirer des conclusions.

Les ingénieurs de l'écurie n'ont pas caché que la FW43 était une évolution de sa devancière, et malgré les progrès réalisés, cette monoplace semble être une base perfectible. "Il y a vraiment des signes positifs", commente Latifi. "La voiture a encore des faiblesses, des choses qu'il nous faut encore résoudre, des soucis caractéristiques qui dérivent de l'an dernier, donc tous les problèmes ne sont pas résolus. Nous en saurons davantage d'ici les qualifications."

Williams pourrait bénéficier du fait que Latifi ait un ressenti similaire à celui de Russell. "Même l'an dernier, chaque fois que je faisais les EL1 à ses côtés ou les essais de pneus, les rookie tests, je disais toujours plus ou moins la même chose que les pilotes titulaires", souligne le Canadien. "Plus spécifiquement sur cette journée et demie de roulage [sur les trois jours partagés entre les deux pilotes, ndlr], mon feedback est exactement identique au sien. J'imagine que c'est bien pour l'équipe, elle a une direction dans laquelle pousser la voiture à l'unisson."

Latifi veut faire jeu égal avec Russell

Nicholas Latifi, Williams FW43

Quant à ses objectifs personnels, Latifi préfère en savoir davantage sur la hiérarchie avant de les fixer, n'étant pas certain de la position de Williams par rapport à la concurrence. "Cela dit, en F1, la principale référence est toujours le coéquipier, car on est dans la même voiture", rappelle le vice-Champion F2 en titre. "George est un très bon coéquipier, j'ai donc hâte de l'affronter en course et de me mesurer à lui pour voir comment je me débrouille. Je dirais donc que l'objectif est simplement d'atteindre son rythme dès que possible. Bien sûr, comme je suis débutant, il est clair qu'il aura un avantage lors des premières courses. J'espère juste y arriver aussi vite que possible."

Russell, lui, a fait remarquer que Latifi était particulièrement bien préparé pour la Formule 1, ayant testé pour Renault (2016-2017), Force India (2018) et Williams (2019) ces quatre dernières années. Le Torontois est toutefois prompt à tempérer ce point de vue : "Je dirais que mon expérience globale de la F1 me donne certainement un avantage en tant que rookie. En même temps, je dirai que c'est probablement l'année la plus difficile pour faire ses débuts, au niveau des essais : deux journées de moins, plus d'essais en cours de saison, plus de rookie test. Il y a donc certainement moins de temps de piste avant les premières courses. Mais je me sens aussi préparé que possible pour ma première saison complète."

partages
commentaires
Hamilton, leader de la lutte pour l'écologie en Formule 1

Article précédent

Hamilton, leader de la lutte pour l'écologie en Formule 1

Article suivant

Les changements qui permettent à Mercedes d'intégrer le DAS

Les changements qui permettent à Mercedes d'intégrer le DAS
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021