Stratégie - Verstappen est-il armé pour jouer les durs ?

Voici les clés stratégiques en vue de la course du Grand Prix du Canada 2019 de Formule 1, sur le Circuit Gilles Villeneuve de Montréal, avec un éclairage tout particulier de la situation de Max Verstappen.

Stratégie - Verstappen est-il armé pour jouer les durs ?

La piste québécoise a depuis le début du week-end réservé quelques surprises aux pilotes en termes de dégradation et de comportement des pneus. Si bien que Mercedes et Ferrari n'ont pas pris le risque de s'élancer en gommes tendres. Ce sont en effet les mediums que chausseront Sebastian Vettel, Lewis Hamilton, Charles Leclerc et Valtteri Bottas, avec en vue une course à un arrêt et une gestion pneumatique moins contraignante du premier relais.

Lire aussi :

Il s'agit selon les simulations de Pirelli de la stratégie idéale, comme le montre le tableau ci-dessous :

Estimations 1er relais 2e relais 3e relais
La plus rapide  35 à 40 tours  30 à 35 tours  
La 2e plus rapide  5 à 8 tours  62 à 65 tours  
2 arrêts la plus rapide, bien plus lente  5 tours  32 tours  33 tours

Au-delà de donner un peu plus d'air sur le plan de la dégradation, la stratégie du départ en mediums présente l'avantage d'éviter d'avoir à s'arrêter tôt. Dans ces conditions, et alors que la majorité des pilotes du top 9 devront s'élancer en tendres, cela représente un certain avantage pour les concurrents qui se sont arrêtés en Q2 ou en Q1, qui auront tout loisir de choisir leur arme de départ. De plus, le Circuit Gilles-Villeneuve n'étant pas une piste où dépasser est problématique, il sera difficile d'imaginer, pour les pilotes chaussés de tendres, pouvoir allonger très longtemps leur relais avec des gommes en mauvais état.

Parmi les pilotes qui n'ont pas pris part à la Q3, il faudra notamment garder un œil sur Max Verstappen : le Néerlandais, piégé en Q2 après une tentative de Red Bull de se qualifier en mediums, aurait peut-être tout intérêt, au vu de leur tenue et des températures plus chaudes attendues à Montréal, à prendre le pari modérément risqué de monter les durs et pas les mediums. Cette stratégie aurait le mérite de pouvoir le décaler vis-à-vis des Mercedes et des Ferrari et de lui offrir potentiellement, si les circonstances de course sont avec lui et en fonction de sa capacité à remonter rapidement le peloton ainsi que de son rythme de course, une bonne position de piste après l'arrêt des pilotes de pointe.

Lire aussi :

Il aurait alors éventuellement une chance, si jamais le Safety Car apparaissait au(x) bon(s) moment(s), de faire un gros coup tout en gagnant des places et/ou en terminant la course sur des gommes plus performantes (il dispose de trois trains de tendres neufs) avec une piste pleinement gommée et une monoplace déchargée en carburant. Dans ce scénario, il apparaît probable que le rythme de la RB15 puisse de toute façon au minimum lui permettre d'accrocher un top 5 ou 6, résultat qu'il obtiendrait sans doute sans problème en partant en mediums mais avec un peu moins d'opportunités de profiter des événements de course.

Toutefois, il est bon de rappeler que, si sur le papier cette tactique peut s'avérer séduisante, son plein fonctionnement dépend de paramètres nombreux dont certains ne sont pas entre les mains de l'écurie et du pilote. Le rythme intrinsèque des leaders (voitures et pneus plus performants) peut rapidement leur ouvrir une fenêtre d'arrêt au stand vis-à-vis du #33, plus encore si celui-ci ne se débarrasse pas assez vite des monoplaces parties devant lui. Également, le Safety Car (ou VSC) pourrait tuer dans l’œuf la stratégie du départ en durs si jamais il intervenait un peu tardivement dans le premier relais des leaders, ce qui les autoriserait à pouvoir monter les durs également en minimisant la perte de temps et/ou de places. Il faut en effet bien insister sur le fait que les durs ont une durée de vie d'une soixantaine de tours selon Pirelli, rendant les fenêtres d'arrêt au stand extrêmement larges. 

En attendant, voici les trains disponibles pour les pilotes lors de la course :

Trains de pneus pour la course

partages
commentaires
Grosjean et les "Jeux olympiques de la malchance"

Article précédent

Grosjean et les "Jeux olympiques de la malchance"

Article suivant

Alerte hydraulique pour Hamilton avant le GP du Canada

Alerte hydraulique pour Hamilton avant le GP du Canada
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Catégorie Course
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Auteur Fabien Gaillard
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Formule 1
10 avr. 2021
Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021