Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
EL1 dans
2 jours
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
9 jours
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
31 jours
13 août
-
16 août
EL1 dans
37 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
51 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
58 jours

Stratégie - Un arrêt forcément, mais la pluie éventuellement

partages
commentaires
Stratégie - Un arrêt forcément, mais la pluie éventuellement
Par :
26 mai 2019 à 08:56

Pirelli a livré les clés stratégiques avant la course du Grand Prix de Monaco 2019 de Formule 1.

Vous ne tomberez sans doute pas de votre chaise en apprenant que, sur la piste de Monte-Carlo, la stratégie préférentielle est constituée d'un seul arrêt. Le circuit urbain est à la fois peu abrasif et peu exigeant avec les pneus. Dans ces conditions, les trois enveloppes les plus tendres de la gamme Pirelli n'ont pas vraiment de mal à tenir la distance d'un relais et la fenêtre pour s'arrêter est importante.

Estimations 1er relais 2e relais 3e relais
La plus rapide  10 à 22 tours  56 à 68 tours  
Légèrement + lente  18 à 25 tours  53 à 60 tours  

La + rapide à 2 arrêts

(en cas de forte dégradation)

 10 à 12 tours  10 à 12 tours  54 à 58 tours

Sans surprise, donc, Pirelli entrevoit deux types de stratégies à un arrêt comme étant les plus rapides. Bien entendu, sur piste sèche, le rythme et la dégradation des tendres dicteront certainement le pneu utilisé dans le second relais. Il y a fort à parier que les écuries fassent le choix de la stratégie plus lente, en utilisant les mediums, pour éventuellement se prémunir contre toute voiture de sécurité qui rendrait la chauffe des durs usés plus compliquée en seconde partie de course s'il n'était pas possible de passer un autre train de pneus.

Lire aussi :

Pirelli ne l'évoque pas mais, pour les pilotes hors du top 10, privilégier l'option de démarrer en gommes dures ou mediums pourrait présenter un avantage. Un très long premier relais, sur des pneus pouvant largement couvrir les 3/4 de la distance de course, offrirait des opportunités de gagner des positions en cas de Safety Car, virtuel ou réel. Ceci est sans doute particulièrement intéressant pour les pilotes dont le rythme doit permettre de dépasser des monoplaces sur la piste, à l'image de Charles Leclerc qui s'élancera 15e.

La stratégie à deux arrêts évoquée ne sera pertinente "que si la dégradation des tendres est plus importante que prévu, peut-être avec de plus hautes températures", indique Pirelli. Il semble toutefois que les conditions météo seront plus proches de la pluie que du grand soleil. En tout cas, à l'heure d'écrire ces lignes, Météo France prévoit entre 50 et 60% de pluie dans la zone de Monaco (entre Nice et Menton) entre 14h et 17h. De quoi battre en brèche tous les plans des écuries à l'apparition des premières gouttes !

Trains de pneus slicks disponibles pour les pilotes avant la course :

Article suivant
Hamilton : "Nous ne prenons pas vraiment de risques" comme Ferrari

Article précédent

Hamilton : "Nous ne prenons pas vraiment de risques" comme Ferrari

Article suivant

Hamilton : Sans Lauda, "je ne serais qu'une fois Champion du monde"

Hamilton : Sans Lauda, "je ne serais qu'une fois Champion du monde"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Catégorie Course
Auteur Fabien Gaillard