Vandoorne, le futur de McLaren ? (2/2)

L'objectif de Stoffel Vandoorne? La couronne mondiale dans la discipline reine du sport auto! Mais ce rêve-là, ils sont beaucoup à le nourrir et la route est longue pour y parvenir

L'objectif de Stoffel Vandoorne? La couronne mondiale dans la discipline reine du sport auto! Mais ce rêve-là, ils sont beaucoup à le nourrir et la route est longue pour y parvenir. Première étape pour Vandoorne, la série FR3.5. Il s'en est d'ailleurs fallu de peu pour qu'il y soit. Sans les 500,000€ reçus pour sa victoire en Eurocup, Stoffel avoue qu'il aurait eu bien du mal à parvenir dans la discipline phare des World Series by Renault.

Stoffel Vandoorne pilotera en FR3.5 dans l'écurie Fortec, avec Pieter Belmans qui a coaché Frijns durant sa carrière. "Il était avec Robin à chaque étape qu'il a franchie. J'ai déjà un peu travaillé avec lui quand j'ai piloté avec Fortec lors de tests, donc je suis impatient de voir la saison débuter", déclare le belge.

Malgré son statut de rookie, Kurt Mollekens, son ancien patron chez KRT, ne doute pas de sa réussite et de son implication certaine au championnat. Il est également convaincu que McLaren a choisi judicieusement. "J'espère que Stoffel sera la preuve vivante que sans argent dans la famille, et en ne dépensant que 35,000€ dans sa carrière, on peut réussir à aller en F1", déclare Mollekens.

Concernant son nouveau partenariat avec McLaren, Vandoorne reste prudent: "Ce genre de marché ne vaut généralement que pour un an. Mais McLaren a sa propre philosophie, ils disent qu'ils vont me soutenir, et si je fais bien mon travail, il n'y a aucune raison pour que ça ne continue pas. D'un autre côté, si un jeune pilote n'est pas bien chez McLaren, il est libre de partir." Il est néanmoins difficilement envisageable de voir un pilote en herbe quitter Woking qui ne compte qu'n nombre restreint de recrues.

L'équipe des jeunes de Woking est en fait un trio, composé de Nyck de Vries, de Kevin Magnussen et enfin de Vandoorne. La relation de Stoffel avec l'équipe a commencé par une série d'évaluations de remise en forme, et il est évidemment enclin à foncer vers l'opportunité. "Je me place pour le moment entre Nick et Kevin", explique le belge. "Même si je pilote dans la même série que Kevin, j'ai un an d'expérience en moins que lui, parce qu'il a déjà piloté un an en World Series. Kevin a déjà participé aux journées de tests avec McLaren et il a travaillé avec le simulateur. J'espère que si j'ai de bons résultats, je pourrais en faire de même."

Un avantage certain pour les 3 protégés de McLaren est que, lors de chaque week-end de course, chacun sera suivi par une assistance technique. "Si Fortec, par exemple, venait à avoir un problème lors d'un week-end de course, nous pourrions toujours entrer en contact avec les ingénieurs McLaren", explique Stoffel. "C'est un sérieux avantage pour les équipes, mêmes si McLaren pense que Fortec, Carlin et DAMS savent ce qu'ils font."

Quoi qu'il en soit, Vandoorne a été repéré positivement lors des derniers tests en FR3.5. Jamie Dye, le team manager de Fortec, se dit confiant: "Stoffel est un pilote très mature et il s'adapte plutôt bien. Je suis confiant qu'il sera un pilote au top."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kurt Mollekens , Kevin Magnussen , Stoffel Vandoorne , Nyck de Vries
Équipes McLaren , Carlin , DAMS
Type d'article Actualités