Vergne fait l'éloge de la filière Red Bull

Fortement pressenti pourdevenir le troisième pilote de Red Bull Racing en 2011, Jean-Eric Vergne a réalisé une saison pleine et a commencé à se faire un nom dans le paddock

Fortement pressenti pourdevenir le troisième pilote de Red Bull Racing en 2011, Jean-Eric Vergne a réalisé une saison pleine et a commencé à se faire un nom dans le paddock.

Membre du Red Bull Junior Team, il a notamment pris la place de Brendon Hartley en cours de saison en Formule Renault 3.5, et a remporté le titre en Formule 3 britannique.

Depuis, le Français a fait ses débuts en Formule 1 il y a quinze jours, lors des essais d'Abu Dhabi, à bord d'une Toro Rosso. Il est également régulièrement convié dans le simulateur Red Bull.

"Le Red Bull Junior Team est la filière de Red Bull Racing, la meilleure écurie du monde à l’heure actuelle. Les personnes qui s’occupent de ce programme espèrent de leurs pilotes qu’ils soient les meilleurs" a-t-il déclaré au magazine Auto-Hebdo.

S'il ne veut pas subir la pression, Vergne accepte parfaitement la loi du sport automobile et le fait que Red Bull puisse évincer certains pilotes de son programme en cours de route.

"C’est tout à fait logique. Je comprendrais que, demain, si je n’ai plus de résultat, Red Bull ne me suive plus. C’est le jeu, ils n’acceptent que les victoires".

"Je l’accepte sans problème car c’est le seul moyen que j’ai d’arriver en F1. Je n’ai pas de mallette avec 15 millions de dollars pour y accéder. La seule chose que je puisse faire pour y arriver, c’est de gagner des courses et des championnats".

"De toutes façons, si on n’est pas capables de tenir la pression à notre âge, surtout au niveau où l’on en est du sport auto, je pense que l’on ne pourrait pas tenir en F1. Donc c’est très bien qu’ils nous habituent le plus tôt possible".

Interrogé sur son avenir immédiat et sur une possibilité avec Red Bull Racing, Vergne n'a rien pu confirmer.

"Je vais attendre que Red Bull officialise sa position. On a eu des discussions mais rien n’est encore officiel" a-t-il confié.

Quant à son objectif à long terme, il est clair et sans ambiguïté, c'est le top niveau !

"Ce n’est pas un but ultime d’être sur une grille de F1. C’est d’y être pour remplir un objectif bien précis. L’objectif, c’est d’être un jour Champion du Monde de F1".

"Ce ne sera pas la première année, c’est une certitude. Mais, dans tous les cas, je ferai mon maximum, même si je dois rouler avec Toro Rosso, qui n’est pas forcément là pour la gagne".

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Brendon Hartley , Jean-Éric Vergne
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités