Vettel admet que "ça fait mal" de penser à Michael Schumacher

Sebastian Vettel a reconnu que cela lui faisait mal de penser au long processus de convalescence de Michael Schumacher, avant la sortie du documentaire Netflix sur le septuple champion.

Le GP de Belgique 1991 marquait les débuts en Formule 1 de Michael Schumacher, qui allait progressivement s'imposer comme une figure de la discipline et se constituer un palmarès gargantuesque que seul Lewis Hamilton a réussi à égaler voire dépasser. Trente ans après, au moment de célébrer la première course du premier pilote à avoir conquis sept titres mondiaux, l'ambiance est forcément étrange.

Le 15 septembre, Netflix mettra à disposition de ses abonnées un film documentaire sur Schumacher, alors que l'ancien pilote demeure dans un état de santé inconnu mais évidemment pressenti très grave après sa chute à ski en toute fin d'année 2013. Proche du Baron Rouge, Sebastian Vettel a fait partie des gens interviewés dans le cadre de la production de la plateforme de streaming.

Lire aussi :

S'il n'a pas encore vu le film, le quadruple Champion du monde apparaît dans la bande-annonce dévoilée ces derniers jours et espère apprendre de nouvelles choses sur la vie de celui qui était son idole plus jeune.

"Michael a été une énorme source d'inspiration, pas seulement en le voyant piloter quand j'étais enfant, mais ensuite en apprenant à le connaître et [notamment] en tant qu'ami. Alors c'est assurément une relation très spéciale que j'entretiens avec lui."

"En pensant à lui, ça fait mal de savoir dans quel état il est, qu'il se batte comme il le fait, et que cela fait si longtemps que cela dure. Alors évidemment, je suis très proche et, oui, le documentaire, j'ai hâte de le voir, parce que c'est sûr qu'il y aura des éléments que je ne connais pas."

Le documentaire se concentrera sur la carrière du pilote, plutôt que sur sa situation depuis 2013. Vettel a confiance dans le fait qu'il rendra justice à Schumacher et au parcours de celui qui fut pilote pour Jordan, Benetton, Ferrari et Mercedes entre 1991 et 2012, via des souvenirs des gens qui ont travaillé avec lui.

"Je pense qu'il y a eu beaucoup de personnes qui ont été très proches de lui, et chacune d'entre elles, je pense, a apporté sa pierre à l'édifice. J'espère qu'ils ont fait un superbe travail, mais je suis sûr que c'est le cas, parce que l'histoire vraie est merveilleuse. Il a connu une carrière extraordinaire et je crois qu'il est une personne formidable. Je suis donc impatient de le voir, mais je n'en ai encore rien vu."

partages
commentaires
Russell "mérite" le baquet Mercedes, selon Leclerc et Verstappen

Article précédent

Russell "mérite" le baquet Mercedes, selon Leclerc et Verstappen

Article suivant

Mazepin a un nouveau châssis Haas à Spa

Mazepin a un nouveau châssis Haas à Spa
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021