Williams prépare l'avenir : "L'ambition est toujours là"

Malgré la période difficile qui se prolonge pour Williams, ses dirigeants veulent croire en un avenir meilleur et font tout pour y parvenir en effectuant un travail de fond encore difficile à percevoir.

Williams prépare l'avenir : "L'ambition est toujours là"

Précipitée au dernier rang de la hiérarchie l'an passé, Williams a vu l'écart avec le milieu de grille s'accentuer en piste cette saison. Les difficultés se sont multipliées, entre la perte de rentrées d'argent auparavant précieuses et les retards accumulés du côté de l'ingénierie, au point d'avoir lancé in extremis sa monoplace 2019 tout en manquant une partie des essais hivernaux. Sur le plan sportif, l'écurie de Grove peut donner le sentiment de péricliter… Pas facile d'envoyer des signaux positifs lorsque l'on boucle régulièrement les week-ends en fond de grille. Néanmoins, les motifs d'espoir sont là, et Claire Williams rappelle tout le travail de fond qui pompe l'énergie de ses troupes, avec en ligne de mire un avenir meilleur. Et peu importe si tout cela n'est pas encore visible de l'extérieur.

Lire aussi :

"Il y a eu une énorme réorganisation chez Williams, dont j'ai beaucoup parlé cette année, et ça prend forcément un temps démesuré", souligne la directrice adjointe de l'écurie britannique. "On aimerait que ça aille plus vite, mais nous avons fait beaucoup de changements. Ce sont beaucoup de choses que, malheureusement, les gens ne voient pas vraiment le dimanche après-midi, mais ça prend du temps pour se mettre en place. Mais nous avons fait ces changements, nous en avons fait beaucoup ces neuf derniers mois, pas seulement du point de vue de la performance de la voiture, mais aussi dans la manière de gérer les affaires, pour faire en sorte que Williams soit en place pour prospérer à l'avenir. C'était vraiment important pour nous, c'est quelque chose qui nous a demandé énormément d'énergie et de temps." 

Une vision clairement définie pour l'avenir

Claire Williams, directrice adjointe de Williams Racing

Depuis le début de l'année, Williams a enregistré le départ de son directeur technique Paddy Lowe, et n'a pas hésité à faire appel à l'un de ses anciens hommes forts, Patrick Head, investi d'une mission éphémère pour apporter ses conseils. L'équipe a également conclu un accord de sponsoring longue durée avec ROKiT, tout en annonçant il y a quelques jours la prolongation de son partenariat moteur avec Mercedes-Benz jusqu'à fin 2025. Autant de décisions qui vont dans le sens d'un calendrier très clair : remonter la pente tant que possible en 2020, pour saisir l'occasion de la nouvelle ère de la F1 la saison suivante, via le changement de réglementation technique, sportive et financière.

"Je crois que nous commençons à voir les résultats d'une partie de ce travail, mais c'est un long chemin à suivre pour nous, ça va nous prendre du temps pour retrouver le milieu de grille", souligne Claire Williams, qui se garde de toute promesse intenable. "Je suppose que nous devons continuer à demander de la patience, et à ce que les gens ne s'attendent pas à nous voir soudainement revenir à la lutte pour la quatrième ou cinquième place, notamment quand on voit la concurrence aujourd'hui. Ceux devant nous font un travail fantastique, et c'est à nous de continuer à nous battre. Nous le ferons."

Lire aussi :

"L'ambition est toujours là chez Williams. L'était d'esprit au sein de notre équipe est probablement plus fort que jamais. Nous avons vraiment galvanisé notre équipe cette année pour qu'elle sache et comprenne quelle est la vision, la mission pour que Williams aille de l'avant, pour qu'elle mette en place un calendrier de manière à ce que les gens sachent et comprennent ce à quoi ils travaillent. C'est probablement une part essentielle de ce que nous avons fait chez Williams ces derniers mois. Nous avons clairement encore du travail à faire sur des questions de personnel, et nous devons évidemment encore trouver la performance. C'est le travail que fournissent les gens au niveau de l'ingénierie à l'usine en ce moment, et j'espère que le championnat sera beaucoup plus réussi l'année prochaine que celui-ci, car c'est la deuxième année de souffrance pour Williams, et nous ne voulons pas nous retrouver en fond de grille l'an prochain. Nous faisons tout pour faire en sorte que ce ne soit pas le cas."

"Pour 2021, nous espérons certainement quelque chose de plus brillant en poursuivant ce travail. Avec les nouvelles règles que nous espérons voir entérinées à la fin du mois d'octobre, cela contribuera à ce que Williams soit mieux placé et nous donnera une meilleure opportunité d'aller de l'avant."

partages
commentaires
Le GP des Pays-Bas assure qu'il sera prêt pour 2020
Article précédent

Le GP des Pays-Bas assure qu'il sera prêt pour 2020

Article suivant

1961 - Chevauchée historique de Stirling Moss à Monaco

1961 - Chevauchée historique de Stirling Moss à Monaco
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021