Williams : Simon Roberts s'en va, Jost Capito aux manettes

Simon Roberts ne sera plus le team principal de Williams, qui a procédé à une "restructuration interne" de son écurie en cours de saison.

Williams : Simon Roberts s'en va, Jost Capito aux manettes

Moins d'un an après sa prise de fonction, qui s'est faite dans la foulée de la vente de Williams à Dorilton Capital et du départ de Claire Williams, Simon Roberts s'en va. L'écurie a décidé de procéder à une restructuration interne, dans le cadre de laquelle s'inscrit le départ du directeur d'équipe. Le Britannique était arrivé en juin 2020 à Grove, jouant un rôle majeur dans la période de transition initiée l'été dernier. 

"Simon a joué un rôle essentiel dans la gestion de la transition ces douze derniers mois et je tiens à le remercier pour sa formidable contribution durant cette période", souligne Jost Capito, directeur général de Williams Racing. 

Lire aussi :

Jost Capito hérite justement du titre et des fonctions de directeur d'équipe au terme de cette "restructuration qui permet de rationaliser davantage les opérations dans le cadre des objectifs à long terme visant à ramener Williams à l'avant de la grille". Autre conséquence majeure, l'ingénieur français François-Xavier Demaison, très récemment recruté en qualité de directeur technique, endossera désormais la supervision à la fois des activités piste et de l'ingénierie. 

Jost Capito.

Jost Capito.

"C'était un plaisir d'occuper le rôle de team principal après le départ de la famille Williams", réagit Simon Roberts. "Cependant, la transition étant bien engagée, je me réjouis de relever un nouveau défi et je souhaite à tout le monde dans l'équipe le meilleur pour l'avenir."

Après des années de régression qui l'ont vu chuter tout en bas de la hiérarchie de la Formule 1, Williams tente peu à peu de reprendre son souffle économiquement comme sportivement. L'an dernier, les progrès de sa monoplace ont été remarqués et ils tendent à se confirmer cette saison, néanmoins George Russell et Nicholas Latifi n'ont toujours pas inscrit le moindre point en 2021. 

Depuis le Grand Prix d'Azerbaïdjan le week-end dernier, Williams est même passé de la neuvième à la dixième place du championnat constructeurs en raison de la 13e place décrochée par Haas en course grâce à Mick Schumacher

partages
commentaires
La Jordan 191 qui a vu débuter Schumacher est en vente
Article précédent

La Jordan 191 qui a vu débuter Schumacher est en vente

Article suivant

Masi : L'entrée des stands de Bakou n'est pas dangereuse

Masi : L'entrée des stands de Bakou n'est pas dangereuse
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021