Alonso et sa "formidable bagarre" avec Ricciardo

partages
commentaires
Alonso et sa
22 juil. 2014 à 11:00

Fernando Alonso s’abonne décidément aux passes d’armes flamboyantes avec les pilotes Red Bull

Fernando Alonso s’abonne décidément aux passes d’armes flamboyantes avec les pilotes Red Bull. Après son mano à mano à Silverstone face à Sebastian Vettel, l’Espagnol s’est frotté à Daniel Ricciardo à Hockenheim. Cette fois-ci, le pilote Ferrari est sorti vainqueur de ce duel pour la cinquième place.

Mais cette lutte à couteaux tirés a visiblement forcé le respect du double Champion du Monde pour le pilote australien, à l’adresse duquel il a formulé des compliments appuyés.

« Daniel est une surprise depuis l’Australie ; je pense qu’il fait des choses incroyables », a confié Alonso. « Il mène 7-3 en 10 courses face à Sebastian, ce que probablement aucun de nous n’aurait pu suspecter, donc il fait du très bon boulot. »

Le pilote de la Scuderia a clairement été épaté par l’attitude de Ricciardo durant ce duel épique en terre allemande : « Il pilote de manière fantastique, et en Allemagne il se battait très intelligemment, en restant toujours dans mon sillage après que je l’ai dépassé, freinant très tard, attaquant très tard, et il n’a jamais raté un virage. Il était très, très intelligent tout en respectant les règles. C’était une formidable bagarre. »

Un point de vue partagé par Christian Horner, qui s’est lui aussi régalé sur le muret des stands. « C’était une course formidable de la part de Fernando et Daniel », a souligné le team principal de Red Bull Racing, n’hésitant pas à évoquer des passes d’armes « Nigel Mansellesque (sic !) », en référence au Britannique sacré Champion du Monde en 1992.

Prochain article Ferrari
Quand Briatore comparait Fernando Alonso à Lionel Messi

Article précédent

Quand Briatore comparait Fernando Alonso à Lionel Messi

Article suivant

Battu 0-10 par Alonso en course, Räikkönen garde le "soutien absolu" de Ferrari

Battu 0-10 par Alonso en course, Räikkönen garde le "soutien absolu" de Ferrari
Load comments