Deux cas de COVID-19 annoncés à la veille de la reprise de la FE

Les tests menés avant la reprise de la Formule E, à Berlin, ont révélé deux cas positifs de COVID-19, des personnes placées à l'isolement.

Deux cas de COVID-19 annoncés à la veille de la reprise de la FE

Alors que la finale de la saison se prépare à Berlin, où débutera demain un programme intense qui verra six courses être disputées en l'espace de neuf jours, la Formule E a publié une note officielle indiquant qu'en date du 3 août, 1421 personnes ont passé un test de dépistage au COVID-19 avec un résultat négatif, mais que deux personnes sont positives.

"Les deux personnes se sont placées à l'isolement, conformément aux instructions des autorités de santé publique compétentes, et elles continueront à suivre la procédure recommandée par ces autorités. Dans les deux cas, le protocole approfondi du Championnat de Formule E de la FIA a été suivi de près", est-il précisé.

En vue de la reprise de la compétition, à l'aéroport Tempelhof de Berlin, personne n'est autorisé à pénétrer sur le site sans un test négatif au COVID-19. Le protocole s'accompagne de règles de distanciation physique, du port du masque et d'une obligation de rester isolé durant 36 heures dans sa chambre d'hôtel, dans l'attente d'être testé et d'avoir reçu un résultat négatif. Les tests en question seront renouvelés tous les cinq à sept jours.

Lire aussi :

Par ailleurs, l'accès du paddock est limité à 1000 personnes, contre les 5000 habituelles, en raison de la législation allemande interdisant les grands rassemblements. Chaque équipe a vu ses effectifs passer de 40 à 21 membres, chiffre qui prend en compte les deux pilotes. Le nombre de pass avait initialement été fixé à 20 par équipe, mais la limite a été élevée à 21 pour que les team principals puissent eux aussi assister aux courses.

Le team principal Mahindra Racing à l'isolement

Alors que la Formule 1 a rapporté deux cas de COVID-19 en marge de son troisième Grand Prix, en Hongrie, avec des personnes extérieures aux équipes, puis la contamination du pilote Sergio Pérez, forfait du dernier Grand Prix en date, la Formule E est donc à son tour touchée, mais avec un protocole laissant espérer que le virus n'aura pas pénétré dans la bulle protégée du paddock.

L'une des deux personnes dont le test s'est révélé positif est Dilbagh Gill, PDG et team principal de Mahindra Racing, qui l'a lui-même révélé lors d'une conférence de presse à laquelle participait Motorsport.com et qu'il donnait depuis sa chambre d'hôtel, où il se trouve isolé. "J'ai été testé positif au COVID-19 lors du premier test [lundi]. Je suis à l'isolement en ce moment et j'attends mon deuxième test", a-t-il expliqué.

Asymptomatique, Dilbagh Gill doit désormais observer une période d'isolement de dix à 14 jours, et s'attend par conséquent à manquer les six courses de cette finale berlinoise de la saison 2019-20. "On m'a demandé de faire un deuxième test, qui est prévu plus tard dans la journée ou demain, et on saura alors ce qu'il en sera. Pour l'instant, les instructions initiales sont de dix à 14 jours [de confinement], donc je pense que la finale se fera pour moi dans cette chambre d'hôtel."

"Je n'ai aucun symptôme et je me sens assez bien", a-t-il assuré. "Je suis un peu dégoûté de ne pas pouvoir aider l'équipe en ce moment, mais il est préférable pour la santé de tous que je sois absent."

Mahindra Racing, qui a déménagé ses locaux pendant la période de confinement et a mis à jour le logiciel de sa M6Electro, avait déjà prévu une restructuration de l'équipe qui se serait mise en place au cas où l'un de ses piliers serait touché par le virus. "Nous nous étions attendus à ce qu'il y puisse y avoir des changements dans l'équipe à cause du COVID-19. Tout le monde avait un remplaçant possible", a expliqué le team principal.

"Mahindra a une équipe de direction assez forte, donc Toni Cuquerella [ingénieur en chef de course, ndlr] va prendre en charge les responsabilités de team principal et David Clarke [team manager] va globalement partager les responsabilités. Le jour de la course, ce sont eux qui s'occupent des voitures, donc avec eux deux nous sommes entre de bonnes mains. Et je suis joignable par radio."

partages
commentaires
Une finale intense, plus sujette aux erreurs selon Di Grassi

Article précédent

Une finale intense, plus sujette aux erreurs selon Di Grassi

Article suivant

Félix da Costa écrase la concurrence et signe la pole

Félix da Costa écrase la concurrence et signe la pole
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020