Di Grassi disqualifié par "la règle la plus stupide jamais créée"

partages
commentaires
Di Grassi disqualifié par
Par :
Co-auteur: Alex Kalinauckas
27 janv. 2019 à 15:39

Lucas di Grassi déplore la règle étonnante qui a provoqué son exclusion des qualifications à l'E-Prix de Santiago.

"Je me suis fait disqualifier par la règle la plus stupide qui ait jamais été créée en sport automobile, et elle a été créée cette semaine." Lucas di Grassi ne mâchait pas ses mots lors d'un E-Prix de Santiago où il a perdu le bénéfice d'une pole position sensationnelle, obtenue avec une demi-seconde d'avance sur la concurrence.

Di Grassi était en effet en infraction vis-à-vis d'une nouvelle directive imposée par Spark, fournisseur des châssis en Formule E, qui requiert des pilotes qu'ils freinent exactement de la même manière dans leur tour de rentrée au stand que dans leur tour rapide, ce afin d'éviter que les freins ne soient endommagés. Motorsport.com a demandé à la FIA de clarifier cette règle, mais n'a pas reçu de réponse à l'heure où nous publions ces lignes.

"Il y a beaucoup de règles stupides, mais celle-là est très stupide", déplore le pilote Audi Sport Abt Schaeffler pour Motorsport.com, lui qui est remonté de la 22e à la neuvième place lors d'une course très mouvementée avant d'être pénalisé de 34 secondes pour avoir percuté José María López dans la seconde épingle.

Lire aussi :

"Je ne sais pas si c'est la plus stupide, mais je pense qu'il faudrait modifier cette règle immédiatement pour la prochaine course. En gros, je me suis fait disqualifier pour ne pas avoir utilisé ma pédale de frein correctement lors de mon tour de rentrée au stand en qualifications. Je n'ai jamais vu une telle règle, elle est complètement stupide à mes yeux."

Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05

Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05

Photo de: Joe Portlock / LAT Images

Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05

Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05

Photo de: Joe Portlock / LAT Images

Surtout, Di Grassi a été surpris par la sévérité de la sanction : "Nous ne nous serions jamais attendus à être disqualifiés pour un tel motif. Peut-être un avertissement, ou une pénalité de trois places sur la grille. Être disqualifié après avoir signé la pole position était une pénalité très sévère pour quelque chose qui ne fait aucune différence. Je suis très frustré, car le tour que j'ai fait était le meilleur de ma carrière en Formule E."

Le Champion 2016-17 explique que cette règle a été mise en place car "ils ne veulent pas que l'on fasse surchauffer les freins dans le tour de rentrée au stand, ce que beaucoup de pilotes faisaient pour essayer de mettre de la température dans le pneu".

Lorsque nous lui demandons si c'est ce qu'il essayait de faire, Di Grassi répond : "Non. Si vous analysez ça comme il faut, j'utilisais bien moins d'énergie au freinage dans mon tour de rentrée que dans mon tour rapide. Parce que la règle est écrite selon la pression du freinage et non l'énergie. Si elle était écrite avec le mot correct – l'énergie et non la pression – je n'aurais pas de problème." Le vice-Champion en titre se retrouve en tout cas 13e du championnat.

Lire aussi :

Article suivant
Championnat - Bird se propulse en tête

Article précédent

Championnat - Bird se propulse en tête

Article suivant

Buemi sur son crash : "Ce n'est pas ma faute"

Buemi sur son crash : "Ce n'est pas ma faute"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Santiago
Pilotes Lucas Di Grassi
Équipes Audi Sport Team Abt
Auteur Benjamin Vinel