Rowland en pole position, les Champions en fond de grille

Oliver Rowland a obtenu une pole position cruciale à Berlin, dans la course au titre honorifique de vice-Champion de Formule E : une victoire le propulserait de la neuvième à la deuxième place du championnat. Pendant ce temps, tous les Champions se sont pris les pieds dans le tapis.

Rowland en pole position, les Champions en fond de grille

C'est par une situation invraisemblable qu'a commencé cette séance qualificative sur un circuit de Berlin Tempelhof modifié et plus lent : les écuries ne voulaient pas nettoyer la piste pour les autres et n'ont envoyé les pilotes du Groupe 1 en piste qu'environ une minute et demie avant que le drapeau à damier ne soit agité, alors que le meilleur temps des essais libres était un 1'15... Ce qui devait arriver arriva : ces concurrents, aux avant-postes du championnat, se sont ralentis mutuellement, ont bataillé pour obtenir la meilleure position possible sur la piste... et ont franchi la ligne de départ trop tard ! Les quatre Champions du plateau – Sébastien Buemi, Lucas di Grassi, Jean-Éric Vergne et António Félix da Costa – n'ont pu signer le moindre chrono.

Lire aussi :

En revanche, Maximilian Günther et Mitch Evans, tous deux candidats au titre honorifique de vice-Champion, ont réalisé de bons chronos en 1'16"394 et 1'16"395 respectivement, mais cela s'est avéré insuffisant pour se maintenir en Super Pole : ils seront 13e et 14e sur la grille... avec deux dixièmes de retard seulement sur la deuxième place de la phase de poules !

Tout aussi surprenant, ce sont deux intérimaires que l'on retrouvait aux avant-postes de cette phase : René Rast pour Audi et Alex Lynn pour Mahindra. Robin Frijns, Oliver Rowland, Tom Blomqvist et Neel Jani complétaient le line-up de la Super Pole. Blomqvist remplace chez Jaguar un James Calado qui a donné la priorité à son engagement en FIA WEC ce week-end (les essais libres commencent ce jeudi) et qui n'a plus d'avenir au sein de l'écurie britannique, celle-ci ayant recruté Sam Bird aux côtés d'Evans pour la saison 2020-21. À noter qu'André Lotterer et Felipe Massa ont vu la Super Pole leur échapper pour 7 millièmes et 17 millièmes respectivement.

Les intérimaires – Rast, Lynn et Blomqvist – ont justement peiné à reproduire leurs performances en Super Pole. En revanche, cela s'est joué d'un souffle entre Jani, Frijns et Rowland, ce dernier signant finalement la quatrième pole position de sa carrière en Formule E devant le Néerlandais. Le pilote Nissan e.dams n'est jamais monté sur le podium cette saison mais compte sept arrivées dans les points en neuf courses, plus que quiconque sauf Félix da Costa et Di Grassi ; il peut prendre la deuxième place du classement général en cas de succès ce soir.

Phase de groupes

Super Pole

partages
commentaires
Félix da Costa : "La F1, ce n'est plus pour moi"

Article précédent

Félix da Costa : "La F1, ce n'est plus pour moi"

Article suivant

Première victoire de Rowland, au-dessus de la mêlée

Première victoire de Rowland, au-dessus de la mêlée
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020