Formule 1
28 mars
Événement terminé
MotoGP
04 avr.
Événement terminé
Formule E
11 avr.
Événement terminé
C
E-Prix de Valence I
24 avr.
Prochain événement dans
8 jours
WRC
26 févr.
Événement terminé
22 avr.
Prochain événement dans
6 jours
WEC
C
6H de Monza
18 juil.
Course dans
94 jours
WSBK
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
35 jours
C
Misano
11 juin
Prochain événement dans
56 jours
Dean Stoneman, l'homme qui vit à 300 km/h après avoir frôlé la mort
Prime

Dean Stoneman, l'homme qui vit à 300 km/h après avoir frôlé la mort

Par :

Dean Stoneman montait les échelons vers la Formule 1 lorsqu'il a été frappé par la maladie à l'âge de 20 ans. Remportant une dure bataille contre le cancer, il a fait son retour en sport auto et profite de la vie qu'il a bien failli perdre.

Dean Stoneman n'a jamais oublié le 20 janvier 2011. L'avenir était radieux pour ce Britannique de 20 ans : il venait de remporter le championnat de Formule 2 (compétition organisée par MotorSport Vision, sans lien avec l'ex-GP2) face à Jolyon Palmer, avait effectué un premier test en Formule 1 avec Williams en récompense et avait signé un contrat avec ISR pour la saison 2011 de Formule Renault 3.5. Il allait être associé à Daniel Ricciardo au sein de l'écurie tchèque, avec laquelle Esteban Guerrieri avait joué le titre l'année précédente.

Or, quelque chose n'allait pas. Stoneman ne se sentait pas bien lors des fêtes de fin d'année et avait perdu beaucoup de poids, avant de se mettre à vomir du sang. Lors de ses essais avec Williams, il avait pris de l'antiacide, croyant souffrir de brûlures d'estomac. Clairement, des examens médicaux étaient nécessaires.

partages
commentaires
Zhou et Daruvala s'engagent en F3 Asie

Article précédent

Zhou et Daruvala s'engagent en F3 Asie

Article suivant

La saison où Leclerc a révélé l'étendue de son potentiel

La saison où Leclerc a révélé l'étendue de son potentiel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F2 , General , Formula V8 3.5
Pilotes Dean Stoneman
Équipes ISR
Auteur Benjamin Vinel