Ryan Hunter-Reay de retour à la Race of Champions

Le vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis 2014 et Champion IndyCar 2012 représentera les États-Unis à la fin du mois dans l'ancien Stade Olympique de Londres.

Ayant déjà pris part à deux reprises à la Course des Champions, en 2012 et 2014 (photo ci-dessus), Ryan Hunter-Reay doit commencer à maîtriser cet exercice particulier.

Le plus victorieux parmi les pilotes américains de monoplace actuels portera les couleurs de son pays le samedi 20 novembre dans la capitale anglaise, et courra... “pour sa pomme” le lendemain face à un plateau comprenant notamment les noms des pilotes de F1 en activité que sont Sebastian Vettel, Daniel Ricciardo, Romain Grosjean, Nico Hülkenberg et Felipe Massa, mais aussi de Tom Kristensen, Petter Solberg, Nelson Piquet Jr, David Coulthard, Susie Wolff, Jason Plato ou encore des motards Mick Doohan et Jorge Lorenzo.

Que Ryan nous rejoigne une fois encore est une grande nouvelle,” se réjouit Fredrik Johnsson, le Président de la Race of Champions. “La course des 500 Miles d'Indianapolis de l'an dernier est un vrai classique et Ryan a brillamment contenu ses rivaux pour s'imposer avec un écart infime sous le drapeau à damier.”

En tant que vétéran ayant l'expérience des arrivées serrées, il devrait bien s'en sortir à la Course des Champions, où les courses se jouant pour quelques fractions de seconde sont notre spécialité.”

Au terme d'une lutte avec Helio Castroneves tout au long des six derniers tours, Hunter-Reay avait remporté l'édition la plus rapide mais aussi la plus serrée de l'histoire en devançant le Brésilien de six centièmes de secondes sur la ligne.

Sauter d'une voiture à l'autre est un défi unique quand on passe aussi peu de temps dans chacune d'elles. Cela dit, l'an dernier, j'ai gagné cinq de mes six manches de groupes. J'espère donc que je commence à comprendre le truc !

Ryan Hunter-Reay

Je suis comblé de retrouver la Course des Champions pour la troisième fois,” assure le principal intéressé. “Fredrik Johnsson et son équipe ont mis sur pieds un événement très spectaculaire et j'ai beaucoup apprécié mes deux premières apparitions à Bangkok et à la Barbade. C'est un grand plaisir de se retrouver face à face avec quelques-uns des meilleurs pilotes de différentes disciplines du monde entier.”

Sauter d'une voiture à l'autre est un défi unique quand on passe aussi peu de temps dans chacune d'entre elles. Cela dit, l'an dernier, j'ai gagné cinq de mes six manches de groupes. J'espère donc que je commence à comprendre le truc ! Maintenant, il faut voir si je peux convertir cela en bons résultats dans les phases éliminatoires également.”

Un enjeu de taille

Le nom de l'autre pilote qui arborera la bannière étoilée à Londres n'est pas encore connu. En 2014, le Champion 2004 de la NASCAR Sprint Cup (alors appelé Nextel Cup) avait fait équipe avec Hunter-Reay.

Je suis fier de représenter l'Amérique, l'IndyCar et les Indy 500 dans un événement aussi prestigieux,” ajoute ce dernier, “et suis impatient d'entendre le bruit de la foule dans l'ancien Stade olympique de Londres à la fin du mois.”

L'ajout d'un pilote US de renom à son plateau était un enjeu de taille pour Fredrik Johnsson.

Nous attendons un public très cosmopolite pour voir notre plateau international de pilotes et nous espérons voir beaucoup d'Américains basés en Europe faire le déplacement pour encourager Ryan face à certains des tout meilleurs pilotes de la planète pour lesquels il représentera sans aucun doute une grosse menace.”

A propos de cet article
Séries General , IndyCar
Pilotes Ryan Hunter-Reay
Type d'article Actualités