Ferrari espère rouler avec son Hypercar en IMSA

Ferrari a exprimé l'espoir que sa nouvelle voiture, qui participera au Championnat du monde d'Endurance, puisse courir en Amérique du Nord après l'ouverture du championnat IMSA aux Hypercars du Mans.

Ferrari espère rouler avec son Hypercar en IMSA

Ferrari a reconnu que l'IMSA était en lice pour faire partie de ses plans dans le cadre de son retour avec un programme prototype d'usine en Endurance, dans la foulée de l'annonce de l'accord de convergence réglementaire entre LMH et LMDh qui a été ratifié plus tôt ce mois-ci.

Antonello Coletta, qui dirige le projet LMH chez Ferrari en sa qualité de chef du département Attivita Sportive GT, a qualifié l'achèvement du processus de convergence de "bonne nouvelle pour le sport automobile". Il a également souligné que les États-Unis constituaient "le principal marché" pour les voitures de route de la marque.

Lire aussi :

À la question de savoir si le nouveau prototype hybride LMH de Ferrari participera à l'IMSA, il a répondu pour Motorsport.com : "Probablement. C'est un rêve pour les fans et pour nous. J'espère que nous aurons cette chance, mais nous devrons évaluer cela à l'avenir."

Toutefois, Coletta a souligné qu'il n'y aura pas de prototypes Ferrari en IMSA lors de la première année du programme LMH en 2023, qui coïncide avec l'introduction des machines LMDh en Amérique du Nord : "Impossible. Pour l'instant, nous nous concentrons sur notre projet et notre implication en WEC."

Coletta n'a pas voulu dire si Ferrari allait reproduire le schéma de son programme WEC en alignant une équipe d'usine en IMSA si jamais il était décidé de s'étendre en Amérique du Nord : "Encore une fois, il est trop tôt : nous allons nous concentrer sur nos deux voitures d'usine [en WEC], puis nous devrons décider si nous nous ouvrons aux clients."

Ferrari a annoncé en juin que sa relation avec l'équipe AF Corse, qui a dirigé ses campagnes d'usine dans la catégorie GTE Pro, se poursuivra dans le programme LMH. Le nouveau prototype Ferrari, dont le nom n'a pas encore été communiqué, devrait commencer les essais au deuxième trimestre 2022.

Coletta a déclaré qu'il y aurait d'autres annonces liées au LMH dans "deux ou trois mois".

partages
commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

Article précédent

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

Charger les commentaires