Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
40 jours
MotoGP
26 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
23 jours
WEC
C
6H de Spa-Francorchamps
01 mai
Course dans
53 jours
C
6H de Monza
18 juil.
Course dans
131 jours
Formule E
27 févr.
Événement terminé
10 avr.
Prochain événement dans
31 jours
WRC
26 févr.
Événement terminé
22 avr.
Prochain événement dans
43 jours
WSBK
C
Estoril
07 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
72 jours

Grand Prix de France Électronique : 3 sim-drivers passent du virtuel à la réalité

Sélectionnés en marge du Grand Prix de France F1 en 2019, trois sim-drivers se sont affrontés lors de tests réalisés dans le cadre de la FFSA Academy. Trois apprentis pilotes qui ont quitté le virtuel pour prétendre à une place au volant d'une F4 bien réelle.

Grand Prix de France Électronique : 3 sim-drivers passent du virtuel à la réalité

En juin dernier, un vaste programme de sélection d'apprentis pilotes a été organisé lors du roadshow du Grand Prix de France de Formule 1 puis pendant le week-end du Grand Prix en lui-même. Différentes étapes qualificatives s’adressant aux amateurs de sim-racing dans le but de créer une passerelle entre leur pratique du pilotage virtuel et la course automobile réelle, à laquelle ce Grand Prix de France Électronique prédestine le vainqueur.

Lire aussi :

Les trois finalistes sélectionnés à l'époque avaient rendez-vous au Mans le 31 janvier pour s'immerger dans l'ambiance de la FFSA Academy, le centre de formation de la Fédération française de sport automobile. Un vaste programme y attendait Nicolas, Alexis et Fabrizio, entre tests sur simulateur, tests physiques et tests de réflexes, avec à la clé la possibilité de prendre réellement la piste dans une F4.

Avant de passer derrière le volant du simulateur, c'est d'abord devant une feuille de papier et équipés d'un stylo qu'ils ont pris leurs marques, lors d'un débrief vidéo d'un tour de référence sur le Circuit Bugatti. Une fois qu'ils ont pris leurs repères sur les conseils avisés de Malo Olivier, instructeur des pilotes de la FFSA Academy, les trois finalistes ont enfilé chaussures de course et gants pour se lancer dans des séries de 20 minutes d'essais, eux-mêmes suivis par un débrief autour de leurs données. Pression et dégressivité du freinage, accélération progressive, respect des points de freinages et des points de cordes… leur pilotage a été décortiqué et minutieusement analysé. Puis ils ont passé des tests sportifs afin d'être dans la meilleure condition possible lorsqu'est venue l'heure de la course, soit 20 minutes chacun pour prouver leur potentiel.

À la moyenne des trois meilleurs temps, c'est Fabrizio Donoso, Genevois de 21 ans, qui s'est imposé comme ayant été le plus rapide et le plus régulier de la journée. Le vainqueur va désormais pouvoir toucher du doigt le pilotage réel puisqu'il reviendra au Mans le 25 février, où l'attendra une F4 de la FFSA Academy.

"C’était une grosse journée pour nous, et la compétition nous a forcés à fournir beaucoup d’efforts. Je me suis libéré petit à petit et cela s’est ressenti après chaque séance", décrit-il. "Je suis fier de ma journée et du résultat final car ce test en F4 représente un rêve. C’est la première fois que je conduirai une monoplace. J’adresse donc un immense merci à la FFSA pour cette opportunité. Je sais déjà que je vais prendre énormément plaisir."

Grand Prix de France Électronique
partages
Les 8 jeux à mettre sous le sapin !

Article précédent

Les 8 jeux à mettre sous le sapin !

Article suivant

DiRT Rally 2.0 - Un pack consacré à Colin McRae

DiRT Rally 2.0 - Un pack consacré à Colin McRae

À propos de cet article

Séries eSport
Auteur Léna Buffa