Journée Test des 24 Heures du Mans, mode d'emploi

Essentielle et incontournable pour les concurrents, la Journée Test des 24 Heures du Mans se déroule dimanche. Prélude ou répétition générale, il est impossible d'y couper !

B.D., Le Mans - Organisée comme chaque année deux semaines tout juste avant l'épreuve, la Journée Test des 24 Heures du Mans est avant tout la première et unique occasion de rouler sur le tracé de 13,629 km. Le Circuit de la Sarthe, non permanent, emprunte en effet des portions du réseau routier, qui sont fermées très tôt le matin à la circulation. Cette année, la portion du tracé du Bugatti présentera comme nouveauté d'avoir été entièrement resurfacée durant l'hiver.

Dimanche, les soixante concurrents de l'édition 2017 disposeront de huit heures de roulage, articulées autour d'une pause déjeuner. La séance matinale se déroulera de 9h à 13h, celle de l'après-midi de 14h à 18h. Si l'intégralité des invités aux 24 Heures du Mans doivent y participer, ils ont en revanche la possibilité de modifier leurs équipages s'ils le souhaitent. Cela peut notamment permettre de répondre à un programme précis, ou de satisfaire aux exigences réglementaires pour certains. À noter qu'aucune voiture ne figurant pas parmi les invités ne vient s'ajouter cette année au plateau Journée Test.  

En effet, la Journée Test est aussi un examen de passage pour quelques pilotes, à commencer par les débutants au Mans ou ceux qui n'ont pas roulé sur le circuit depuis cinq ans ou plus. Ils doivent réaliser un minimum de dix tours, dont cinq chronométrés, et les commissaires peuvent se réserver le droit d'en écarter un "si ses performances ou ses aptitudes sont jugées insuffisantes".

Toyota module ses équipages

Dans les rangs du LMP1, Toyota a choisi de donner l'opportunité à ses pilotes de rouler dans plusieurs baquets. Ce sera notamment le cas de Nicolas Lapierre, Yuji Kunimoto ou encore José María López. Chez Porsche, les équipages sont inchangés, mais le réserviste – et tenant du titre – Marc Lieb est inscrit sur les deux 919 Hybrid, au volant desquelles il emmagasinera de l'expérience, au cas où… On peut également rappeler le changement de pilote chez ByKolles, où Marco Bonanomi remplace James Rossiter.

L'autre changement notable, ces derniers jours, a eu lieu chez Ford en LMGTE Pro, Sébastien Bourdais ne pouvant tenir sa place. S'il est remplacé par un autre pilote d'IndyCar, Tony Kanaan, ce dernier n'est pas présent ce dimanche en raison de son engagement sur la double manche de Detroit. Le Brésilien est exempt des dix tours obligatoires pour les rookies au Mans, compte tenu de son statut platinum dans la catégorisation FIA des pilotes.

Enfin, concernant la météo, c'est un ciel en partie voilé qui devrait attendre les pilotes en piste dimanche, et une température ne dépassant pas la vingtaine de degrés. La pluie devrait se tenir à l'écart du circuit manceau. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Événement Journée Test
Circuit Circuit de la Sarthe
Type d'article Preview
Tags endurance, lmgte, lmp1, lmp2