Kévin Estre : "Le Mans, c'est une course d'expérience"

Engagé sur la Porsche 911 RSR #92, Kévin Estre s'attaque à sa troisième édition des 24 Heures du Mans. Pour le Français, poursuivre dans la même équipe et avec l'expérience du WEC est un vrai plus.

Kévin Estre : "Le Mans, c'est une course d'expérience"
#92 Porsche Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre, Dirk Werner
Kevin Estre, Porsche Team
#92 Porsche Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre, Dirk Werner
#92 Porsche Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre, #91 Porsche Team Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Frédéric Makowiecki
#92 Porsche Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre, Dirk Werner
Kevin Estre, Porsche Team
Kevin Estre, Porsche Team
#92 Porsche Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre
#92 Porsche Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre

G.N., Le Mans - Troisième édition pour Kévin Estre, aux 24 Heures du Mans. Le vainqueur de la Carrera Cup France en 2010 s'attaque surtout à sa seconde participation de rang en tant que pilote officiel Porsche. Cette année, concurrent à part entière du WEC (Championnat du monde d'Endurance), le pilote de 28 ans est aligné sur la Porsche 911 RSR #92 avec Michael Christensen et Dirk Werner. Une chance selon lui, qui avait tenu le rôle de troisième pilote en 2016.

Débarquer sur une voiture, un travail qui n'est pas forcément simple, explique-t-il à Motorsport.com : "C'est toujours difficile d'arriver pour une course, d'être le troisième pilote pour une course. On ne connaît pas bien l'ingénieur, les mécanos." A contrario, cette saison, il est engagé à plein temps sur la voiture lors des courses du Mondial : "Quand on fait toute la saison en WEC, on connaît les voitures, les autres", précise le pilote de 28 ans. "Certes, ici, ça doit représenter 70% du plateau. Mais je connais les voitures, je sais avec qui faire attention, je connais le trafic. Les règles aussi : full course yellow, slow zone…" Une maîtrise des éléments qui permet de rouler plus en confiance.

Question de feeling

De quoi aborder Le Mans le plus sereinement possible, ce qui est un détail plutôt important dans l'optique d'un résultat le 18 juin prochain. "On a une équipe vraiment soudée, ça c'est vraiment positif." D'autant que son expérience personnelle vient aussi apporter une certaine confiance : "Ça va être mon troisième Le Mans, c'est évident que l'on se sent mieux qu'après le premier, le deuxième. C'est sûr que d'autres en ont fait plus. Je pense que Le Mans, c'est une course d'expérience. Elle compte beaucoup. Plus tu en as, mieux c'est. Je suis content d'être là, et avec l'expérience du WEC, c'est un vrai plus."

Reste désormais à remplir le programme de cette Journée Test. "On a vraiment travaillé pour cette course. On espère avoir bien travaillé pour en tout cas." L'inconnue de la voiture neuve qui fait ses premiers tours en piste reste dans les esprits cependant : "On ne va pas dire qu'on est dans le flou, mais on ne sait pas trop où on va être. On verra pendant la Journée Test. Si on a un bon feeling avec la voiture, ce sera déjà bien. Pour cette course, pour gagner, il faut faire un job parfait. On n'est qu'au début d'une longue période de deux semaines."

partages
commentaires
Kunimoto : "Je dois apprendre les choses, prendre de l'expérience"

Article précédent

Kunimoto : "Je dois apprendre les choses, prendre de l'expérience"

Article suivant

Trois Toyota en tête, déjà un record en LMP2 à la mi-journée

Trois Toyota en tête, déjà un record en LMP2 à la mi-journée
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans
Événement Journée Test
Catégorie Dimanche
Lieu Circuit de la Sarthe
Pilotes Kévin Estre
Auteur Guillaume Nédélec
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021
Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail Prime

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Quelques heures après avoir dévoilé leurs choix techniques pour leur Hypercar en Championnat du monde d'Endurance, avec un moteur V6 biturbo de 2,6 litres associé à un moteur électrique développant 200 kW sur l'essieu avant, les dirigeants de Peugeot se sont exprimés en profondeur sur leur concept auprès de la presse française.

WEC
15 déc. 2020