Le Mans - H+13 : Nouvelle neutralisation et retour de la pluie

Peu après la mi-course, la Ferrari 458 n°54 d'AF Corse a percuté le rail de sécurité par l'arrière, pas énormément de dégâts, mais sans aucun doute pas mal de temps perdu pour une voiture qui figurait en 6e position de sa catégorie

Le Mans - H+13 : Nouvelle neutralisation et retour de la pluie
Charger le lecteur audio
Peu après la mi-course, la Ferrari 458 n°54 d'AF Corse a percuté le rail de sécurité par l'arrière, pas énormément de dégâts, mais sans aucun doute pas mal de temps perdu pour une voiture qui figurait en 6e position de sa catégorie. La voiture de sécurité effectue donc une nouvelle entrée en piste ! C'est le moment choisi par Audi pour faire rentrer sa voiture de tête, la n°2 pilotée par Allan McNish, qui reste dans la voiture pour au moins un relais supplémentaire. La direction de course profite également de cette 7e neutralisation pour nettoyer la piste des graviers ramenés par les pilotes dans ces 24 heures difficiles. Une nouvelle fois cette semaine, la barrière percutée par la Ferrari doit être réparée, un soucis qui sera certainement évalué pour la course de l'année prochaine, ces longues réparations privant les pilotes et les écuries de temps de roulage précieux. 20 minutes avant 4 heures du matin, alors que la barrière est toujours en réparation, une autre invitée fait sa réapparition, c'est la pluie ! Les premières gouttes tombent à nouveau sur le Circuit de la Sarthe, et tout pourrait à nouveau être relancé ! A 3h56, la Toyota n°8 passe par les stands et décide de se chausser de pneumatiques intermédiaires, une stratégie suivie par la majorité des équipes, la neutralisation étant étendue pour cause de pluie. Les leaders par catégorie : LMP1 : Audi n°2 - Duval/Kristensen/McNish LMP2 : OAK Racing n°35 - Baguette/Gonzalez/Plowman LM GTE Pro : Aston Martin n°99 - Bell/Makowiecki/Senna LM GTE Am : IMSA Performance Matmut n°76 - Narrac/Bourret/Vernay
partages
commentaires
Le Mans - H+12 : La fiabilité au rendez-vous à la mi-course
Article précédent

Le Mans - H+12 : La fiabilité au rendez-vous à la mi-course

Article suivant

Le Mans - H+14 : Toyota maintient la pression sur Audi

Le Mans - H+14 : Toyota maintient la pression sur Audi
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021