Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
6 jours
Formule E
22 nov.
-
22 nov.
Événement terminé
23 nov.
-
23 nov.
EL3 dans
11 Heures
:
00 Minutes
:
52 Secondes
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
19 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Le trafic sera plus complexe au Mans cette année, selon Jarvis

partages
commentaires
Le trafic sera plus complexe au Mans cette année, selon Jarvis
Par :
Traduit par: Basile Davoine
16 juin 2016 à 08:34

Le pilote Audi Oliver Jarvis souligne que la gestion du trafic pendant les 24 Heures du Mans sera plus cruciale que jamais cette année. 

#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fassler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer et #8 Audi Sport Team Joest Audi R18: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Oliver Jarvis
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis

Le pilote britannique, qui partage le baquet de l’Audi n°8 avec Loïc Duval et Lucas di Grassi, estime que le nombre de concurrents en hausse et la diminution de la vitesse de pointe des LMP1 hybrides vont ajouter une dimension supplémentaire à la course. 

"En fait, je crois que [avoir 60 voitures au départ] va créer une différence, car il y a quatre voitures supplémentaires cette année, mais la réalité c’est qu’il y a moins de LMP1, donc le trafic en plus que nous aurons sera plus lent", a expliqué Jarvis à Motorsport.com

"Comme toujours, il y aura une grosse différence entre les professionnels et les gentlemen drivers. Lors de la Journée Test, nous avons vu certaines choses étranges en piste, comme certaines voitures qui semblaient presque défendre leur position dans les virages et prenaient l’intérieur sans nous avoir vus. Au final, on sait de quelles voitures il faut se préoccuper."

Un point soulevé lors du briefing

Selon les informations de Motorsport.com, plusieurs aspects du trafic entre les différentes catégories se sont retrouvés au centre des discussions lors du briefing des pilotes qui a eu lieu mardi. 

"Il faut se souvenir que les LMP1 étaient habituées à avoir de meilleures vitesses de pointe, tandis que maintenant nous avons une vitesse de pointe similaire aux LMP1 privées et parfois même les LMP2 et les GT ne sont pas si loin", a précisé Jarvis. 

"Là où nous prenons l’avantage, c’est lorsque nous déployons la puissance hybride à la sortie des virages. Dans la première moitié de la ligne droite des Hunaudières, nous sommes bien plus rapides. Ce qui a été soulevé, c’est que en sortant du Tertre Rouge et de Mulsanne, et dans les virages suivants, la voiture devant reste à gauche ou à droite, ou conserve sa trajectoire si elle le peut, car parfois ils ont tendance à aller de gauche à droite pour prendre l’intérieur. C’est là que des accidents peuvent facilement arriver, mais espérons que cela a été mis en avant que ça peut désormais être évité."

Article suivant
Paul Newman - Légende du Mans et "grand-père américain" pour Bourdais

Article précédent

Paul Newman - Légende du Mans et "grand-père américain" pour Bourdais

Article suivant

Earl Bamber, l'année d'après

Earl Bamber, l'année d'après
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement 24 Heures du Mans
Lieu Circuit de la Sarthe
Pilotes Oliver Jarvis
Auteur Sam Smith